grief

grief

[ grijɛf] n.m. [ du lat. gravis, pénible ]
Motif de plainte : Chacun pourra exposer ses griefs contre ces mesures doléances, réclamation
Faire grief de qqch à qqn,
reprocher qqch à qqn ; tenir rigueur de qqch à qqn.

GRIEF2

(gri-èf) s. m.
Dommage que l'on reçoit. Il a reçu des griefs dont il se plaint beaucoup. Redresser les griefs.
Motifs de plainte. Exposez vos griefs.
Calvisson avait été capitaine aux gardes et avait quitté, c'était le grief [SAINT-SIMON, 78, 2]
Le peuple persan avait toujours compté parmi ses griefs contre le peuple turc le meurtre d'Aly, quoiqu'Aly n'eût point été assassiné par la nation turque qu'on ne connaissait point alors ; mais c'est ainsi que le peuple raisonne [VOLT., Mœurs, 158]
Au plur.Terme de pratique. Mémoire où l'on expose le préjudice résultant d'un jugement dont on appelle. Donner des griefs. Griefs et contredits. Griefs d'appel. Terme d'ancienne pratique. Griefs hors le procès, pièce d'écriture par laquelle on en appelait à des juges supérieurs.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et li baron respondirent que c'estoit grans outrages que li quens avoit mandé ; car il estoit ses hommes et ne li faisoit on nul grief [, Chr. de Rains, p. 145]
    Home et fame s'estoient perduz par une pomme, N'amender ne pooient leur meffait par nul homme, Si prist Diex char humaine pour alegier la somme De leurs griés [péchés] qui estoient greigneurs que je ne nomme [J. DE MEUNG, Test. 132]
  • XVe s.
    Et par ce moyen font de grands torts, et de grands griefs à leurs subjets [COMM., VIII, 13]
  • XVIe s.
    Dont tout à coup Phebus se repentit D'avoir juré, et du gref qu'il sentit Son chef luisant secoua plusieurs fois [MAROT, IV, 59]

ÉTYMOLOGIE

  • Grief 1 ; provenç. greug, greuge.

grief

GRIEF, IÈVE. adj. Qui est grave, accablant. Le crime, le cas n'est pas si grief que vous le faites. Il n'est plus guère usité, on dit plutôt GRAVE.

grief

GRIEF. n. m. Sujet de plainte que l'on a ou que l'on croit avoir pour un dommage reçu. Quel grief avez-vous contre moi? Exposer ses griefs. J'ai plusieurs griefs contre lui.

Faire grief de quelque chose à quelqu'un, Lui en savoir mauvais gré, le lui reprocher. L'ingrat me fait grief des services mêmes que je lui ai rendus.

Au pluriel, il se dit, en termes de Procédure, des Écritures que l'on fait pour montrer en quoi on a été lésé par un jugement dont on est appelant. Donner des griefs. Griefs et contredits. Réponse à griefs. Griefs d'appel.

grief

Fort Grief à endurer, Perpessu asperum, Praegraue.

Il n'est rien plus grief, et où on despende et perde plus que en un homme ingrat, Ingrato homine nihil impensius est.

Cela m'est bien grief, AEgre est.

Devenir plus grief et plus pesant, Aggrauascere.

¶ Grief, tort, Damnum, Iniuria. Ce que on disoit jadis grevance.

¶ Bailler griefs en plaidoirie, c'est mettre par l'appelant les torts et poincts de injustice à luy faits par le juge de la sentence duquel il est appelant, Commentarium querulum edere, Commentarium prouocatorium proferre. B.

Reparer le grief, Sarcire iacturam iniqui iudicij. B.

grief


GRIEF, GRIèVE, adj. GRIèVEMENT, adv. GRIèVETÉ, s. f. [1re è moy. et long, 2e e muet. Dans le 1er, on prononce l'f: grièf, griève, veman, veté.] Grief, adj. 1°. Grand et fâcheux; griève maladie. "Défendu sous de grièves peines. 2°. Énorme. "Péché grief, faute griève. = Grièvement, d'une manière griève. "Grièvement malade, blessé. Ofenser grièvement. = Grièveté, énormité. "La grièveté du fait, du câs, du crime, du péché. = Ces deux mots ne sont pas anciens dans la Langue. Au comencement du siècle, La Touche remarquait qu'ils n'étaient pas généralement reçus, quoique de bons Auteurs s'en fussent servis. Il avouait pourtant que l' Acad. les aprouvait. Ils sont aujourd'hui très bien établis, et l'on s'en sert sans dificulté.
   GRIEF est aussi subst. masc. Domage que l'on reçoit, et la plainte que l'on fait pour le domage reçu. Il se plaint de plusieurs griefs. "Examinons vos griefs.
   REM. Grief est de deux syll. en vers.
   Aûtre grief: tu contrefais les gens.
       Du Cerceau.

Synonymes et Contraires

grief

nom masculin grief
Traductions

grief

grievance, grouse, grief, grievousהלנה (נ), טרוניה (נ), תלונה (נ), טְרוּנְיָה, הֲלָנָהgrief, klacht申訴forurettelse불만missnöje (gʀijɛf)
nom masculin
plainte, reproche avoir des griefs contre qqn

grief

[gʀijɛf] nmgrievance
faire grief à qn de (soutenu) → to reproach sb for