griffonner

(Mot repris de griffonnèrent)

griffonner

v.t.
Écrire ou dessiner rapidement, sans soin : Elle a griffonné son adresse électronique sur mon agenda gribouiller, inscrire, noter crayonner, esquisser, tracer

griffonner


Participe passé: griffonné
Gérondif: griffonnant

Indicatif présent
je griffonne
tu griffonnes
il/elle griffonne
nous griffonnons
vous griffonnez
ils/elles griffonnent
Passé simple
je griffonnai
tu griffonnas
il/elle griffonna
nous griffonnâmes
vous griffonnâtes
ils/elles griffonnèrent
Imparfait
je griffonnais
tu griffonnais
il/elle griffonnait
nous griffonnions
vous griffonniez
ils/elles griffonnaient
Futur
je griffonnerai
tu griffonneras
il/elle griffonnera
nous griffonnerons
vous griffonnerez
ils/elles griffonneront
Conditionnel présent
je griffonnerais
tu griffonnerais
il/elle griffonnerait
nous griffonnerions
vous griffonneriez
ils/elles griffonneraient
Subjonctif imparfait
je griffonnasse
tu griffonnasses
il/elle griffonnât
nous griffonnassions
vous griffonnassiez
ils/elles griffonnassent
Subjonctif présent
je griffonne
tu griffonnes
il/elle griffonne
nous griffonnions
vous griffonniez
ils/elles griffonnent
Impératif
griffonne (tu)
griffonnons (nous)
griffonnez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais griffonné
tu avais griffonné
il/elle avait griffonné
nous avions griffonné
vous aviez griffonné
ils/elles avaient griffonné
Futur antérieur
j'aurai griffonné
tu auras griffonné
il/elle aura griffonné
nous aurons griffonné
vous aurez griffonné
ils/elles auront griffonné
Passé composé
j'ai griffonné
tu as griffonné
il/elle a griffonné
nous avons griffonné
vous avez griffonné
ils/elles ont griffonné
Conditionnel passé
j'aurais griffonné
tu aurais griffonné
il/elle aurait griffonné
nous aurions griffonné
vous auriez griffonné
ils/elles auraient griffonné
Passé antérieur
j'eus griffonné
tu eus griffonné
il/elle eut griffonné
nous eûmes griffonné
vous eûtes griffonné
ils/elles eurent griffonné
Subjonctif passé
j'aie griffonné
tu aies griffonné
il/elle ait griffonné
nous ayons griffonné
vous ayez griffonné
ils/elles aient griffonné
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse griffonné
tu eusses griffonné
il/elle eût griffonné
nous eussions griffonné
vous eussiez griffonné
ils/elles eussent griffonné

GRIFFONNER

(gri-fo-né) v. a.
Écrire mal, d'une manière très difficile à lire.
Et déjà le notaire a, d'un style énergique, Griffonné de ton joug l'instrument authentique [BOILEAU, Sat. X]
Mon héros griffonne de sa main des lettres qu'à peine on peut lire [VOLT., Lett. Richelieu, 9 janv. 1767]
Absolument.
Mes douleurs se sont changées en enflure, de sorte que cette pauvre main droite ne peut plus me servir à griffonner comme ces jours passés [SÉV., Lett. 29 janv. 1676]
Je suis émerveillé de votre belle écriture, la plupart des princes griffonnent, et Votre Altesse sérénissime aura peine à trouver des secrétaires qui écrivent aussi bien qu'elle [VOLT., Lett. prince de Prusse, 18]
Surdité annonce décadence ; mais la main va et griffonne [ID., Lett. d'Argental, 1er avr. 1761]
Fig. et familièrement. Composer, rédiger avec précipitation et négligence.
Il brûle tout ce qu'il griffonne [SÉV., 580]
Je me sais bon gré d'avoir griffonné dans ma vie tant de prose et tant de vers [VOLT., Lett. en vers et en prose, 41]
Tandis que les orages se formaient et se dissipaient au-dessous de l'entre-sol de Quesnai, il griffonnait ses axiomes et ses calculs d'économie rustique [MARMONTEL, Mém. v.]
Absolument.
Est-ce que tu fais aussi des vers ? je t'ai vu là griffonnant sur ton genou et chantant dès le matin [BEAUMARCH., Barb. de Sév. I, 2]
C'est un homme qui ne sait que griffonner, c'est un mauvais écrivain.
Dessiner grossièrement. Griffonner un croquis.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Quand les peines et fatigues de ceux qui harpient à griffonner l'or, seroient plus grandes que ne les avez fait [CHOLIÈRES, Contes, f° 11, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Griffon 1. Griffonner, c'est d'abord saisir comme un griffon, puis écrire comme un animal qui a des griffes. Le mot griffe a aussi influé sur le sens ; car on a pensé que griffe et griffon avaient le même radical.

griffonner

GRIFFONNER. v. tr. Écrire en caractères si mal formés qu'il est presque impossible de lire. Cet écolier griffonne ses devoirs. Absolument, Il ne fait que griffonner.

Il signifie, figurément et familièrement, Composer, rédiger avec précipitation et négligence. Je vous griffonne cette lettre à la hâte. Griffonner une note sur son carnet. Griffonner un article de journal.

Synonymes et Contraires

griffonner

verbe griffonner
Écrire sans soin.
Traductions

griffonner

scrawl, doodle, scribbleקשקש (פיעל), שרבט (פיעל), שִׁרְבֵּט, קִשְׁקֵשׁ(neer)krabbelen, ruw schetsen, krabbelenzeichnenscarabocchiare, scombiccherare (gʀifɔne)
verbe transitif
écrire ou dessiner vite griffonner un nom sur une feuille

griffonner

[gʀifɔne] vt → to scribble