grimaçant, ante

GRIMAÇANT, ANTE

(gri-ma-san, san-t') adj.
Qui grimace.
Le barbouilleur qui a joint ce tableau grimaçant aux autres qui paraissent assez fidèles, dit autant de sottises que de mots [VOLT., Lett. à Mme du Deffant, 20 sept. 1769]
Ses bustes [de Caracalla] au col de travers, à la figure grimaçante, sont ainsi parce qu'il a exigé qu'ils fussent ainsi [AMPÈRE, Hist. rom. à Rome, Introd. p. LVIII]
Fig.
Voilà pourquoi tout le monde s'est jeté dans ce misérable style marotique, dans ce style bigarré et grimaçant, où l'on allie monstrueusement le trivial et le sublime, le sérieux et le comique [VOLT., dans le Dict. de BESCHERELLE.]
Par analogie. Qui fait des plis. Une robe grimaçante.
Ses souliers grimaçants vingt fois rapetassés [BOILEAU, Sat. X]
Terme de botanique. Qui offre des plis irréguliers.