grimeliner

GRIMELINER

(gri-me-li-né) v. n.
Jouer petit jeu et mesquinement. Il ne joue jamais gros jeu, il grimeline.
Se ménager quelque petit profit dans une affaire. Il n'est pas dans les grandes affaires, il ne fait que grimeliner. Activement.
Je vous remercierai toujours des bontés dont vous m'avez honoré auprès de cet épineux d'Espagnac ; il devrait bien plutôt songer à tirer le pays de Gex de la misère, qu'à grimeliner des lods et ventes [VOLT., Lett. Chauvelin, 11 déc. 1759]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Grimeliner [étudier la grammaire, être écolier] [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Grimelin.