grincement

(Mot repris de grincements)

grincement

n.m.
Fait de grincer ; bruit désagréable produit par certains frottements : Le grincement d'une scie couinement, crissement
Des grincements de dents,
du mécontentement, du dépit ou de la rage contenus : La réforme a provoqué des pleurs et des grincements de dents.

GRINCEMENT

(grin-se-man) s. m.
Action de grincer les dents.
Ces grincements de dents, ces gémissements et ces pleurs, ces feux qui ne doivent jamais s'éteindre [BOURDAL., Myst. Passion de J. C. t. I, p. 168]
Il [le tigre] rugit à la vue de tout être vivant ; chaque objet lui paraît une nouvelle proie qu'il dévore d'avance de ses regards avides, qu'il menace par des frémissements affreux mêlés d'un grincement de dents [BUFF., Quadrup. t. III, p. 249]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Fit changer leurs ris et joye en pleurs et grincement des dens [CALV., Instit 563]

ÉTYMOLOGIE

  • Grincer.

grincement

GRINCEMENT. n. m. Action de grincer les dents. Notre-Seigneur a dit qu'en enfer il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Il se dit plus généralement du Bruit désagréable produit par certains frottements. Le grincement d'une poulie, d'une serrure, d'une porte.

grincement


GRINCEMENT, s. m. GRINCER, v. act. [Grein-ceman, : 1re long. 2ee muet au 1er, é fer. au 2d.] Il ne se disent que des dens. Les serrer avec rage ou douleur. "Il grince les dents. "En enfer, il y aura des pleurs et des grincemens de dens. Évang.

Traductions

grincement

creak, squeak, screechחירוק (ז), חריקה (נ), חֵרוּק, חֲרִיקָהgeknars, gepiepcigolio, scricchiolio, stridio, stridore (gʀɛ̃smɑ̃)
nom masculin
bruit désagréable le grincement d'une porte

grincement

[gʀɛ̃smɑ̃] nm
[porte, roue] → creaking; [plancher] → creaking
le grincement des dents → teeth grinding
des pleurs et des grincements de dents → wailing and gnashing of teeth