gringotter

(Mot repris de gringottés)

GRINGOTTER

(grin-go-té) v. n.
En parlant des petits oiseaux, fredonner. Un serin qui gringotte.
Familièrement. Il se dit des personnes qui fredonnent mal. Activement.
Vous ordonnez que je gringotte Quelques vers sur la ravigotte ; Je ne sais bonnement comment parer la botte ; On tirera sur ma calotte [LE P. DU CERCEAU, dans DESFONTAINES]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant me sentys ainsi enamouré, de gayeté me pris à gringoter [, Percefor. t. I, f° 78]
    Comment il deschante et gringote [, Martyre de St P. et de St Paul]
  • XVIe s.
    C'est une chanson gringottée, La musique en est bien nottée, Ou l'assiette de la clef ment [MAROT, II, 128]
    Ta note Tant sotte Gringote [médit] De nous [ID., III, 91]
    Il chante, il se dégoise, il gringotte comme un rossignol [PARÉ, Animaux, 19]
    Gringuenotter une messe [la dépêcher] [H. EST., Apol. d'Hérod. p. 646, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue, à moins que ce ne soit une onomatopée du chant des oiseaux.

gringotter

GRINGOTTER. v. n. Il se dit proprement Des petits oiseaux, et signifie, Fredonner. Il y a du plaisir à entendre gringotter ce petit oiseau. Il ne fait que gringotter.

Il se dit quelquefois, très-familièrement, Des personnes qui fredonnent mal; et ou peut l'employer comme verbe actif. Il nous a gringotté un air.