grippé

(Mot repris de grippee)

grippé, e

adj. et n.
Qui est atteint par la grippe.

grippe

GRIPPE. n. f. T. de Médecine. Maladie infectieuse, épidémique et contagieuse qui débute brusquement et se manifeste de façons très variées, sous forme de catarrhe, de gastro- entérite ou de névralgies. Attraper la grippe. Un accès de grippe. Le frisson de la grippe.

Fig., Prendre quelqu'un, avoir quelqu'un en grippe, Se prévenir défavorablement contre lui, sans pouvoir rendre raison de sa prévention.

grippé

GRIPPÉ, ÉE. adj. T. de Médecine. Qui est atteint de la grippe. Il est fortement grippé. Faciès grippé, Aspect particulier que prend le visage dans certaines affections.

grippe


GRIPPE, ou GRIPE, s. f. GRIPER; v. act. GRIPE-SOU, s. masc. [2e e muet au 1er et au dern. é fermé au second.] Gripe, fantaisie, goût capricieux. "C'est la gripe de beaucoup de gens, d'acheter beaucoup de livres, qu'ils ne lisent point. Style famil.Prendre en gripe, en déplaisance. V... l' avait pris en gripe, et c'était un des plastrons de ses plaisanteries. "Il (M. Gaillard) a pris la guerre en gripe. Ann. Lit. L' Acad. dit, se prendre de gripe contre quelqu'un, se prévenir défavorablement et sans raison.
   GRIPER, atraper subtilement. Il se dit proprement du chat et de certains aûtres animaux; figurément et populairement des hommes. "Le chat~ a gripé ce serin, ce morceau de viande. "Les Sergens l'ont gripé.
   La bête fut gripée;
   Le réveille-matin eut la tête coupée.
       La Font.
Se griper et être gripé se disent des étofes qui se retirent en se fronçant. "Ces étofes se gripent aisément. "Ce tafetas est tout gripé. = Se griper, en parlant des persones, c'est se mettre fortement quelque chôse dans la tête. "Il est sujet à se griper.
   Mme. de Sévigné l'emploie activement. "Tout ce qu'il écrit là-dessus l'a tellement gripé, que je ne sais point du tout comment se porte Mme. de La Trousse. — Il a oublié de m'en parler. "être gripé contre:
   Quel diable de travers!
   Votre esprit est gripé contre tout l'univers.
       Barthe.
Gripe-sou, Comissionaire qui fait métier de retirer les rentes pour autrui. C'est un terme de mépris. Il ne se dit qu' à Paris. Dans le Rich. Port. on écrit Gripe-sous. Le Dict. de Trév. et l'Acad. mettent sou au singulier.

Traductions

grippé


grippée

משופע (ת) (gʀipe)
adjectif
qui a la grippe être grippé

grippé

[gʀipe] adj
(= malade) → down with the flu
être grippé → to have flu
[moteur] être grippé → to have seized up (Grande-Bretagne), to have jammed
grippe aviaire nfavian flu, bird flu