gripper

(Mot repris de gripperait)

gripper

v.i. [ du frq. gripan, saisir ]
1. En parlant de pièces mécaniques, se bloquer par grippage.
2. En parlant d'un processus, fonctionner mal : La restructuration grippe se bloquer ; progresser

se gripper

v.pr.
Se coincer : La machine s'est grippée se bloquer

gripper

(səgʀipe)
verbe pronominal
machine, moteur tomber en panne huiler un mécanisme qui s'est grippé

gripper


Participe passé: grippé
Gérondif: grippant

Indicatif présent
je grippe
tu grippes
il/elle grippe
nous grippons
vous grippez
ils/elles grippent
Passé simple
je grippai
tu grippas
il/elle grippa
nous grippâmes
vous grippâtes
ils/elles grippèrent
Imparfait
je grippais
tu grippais
il/elle grippait
nous grippions
vous grippiez
ils/elles grippaient
Futur
je gripperai
tu gripperas
il/elle grippera
nous gripperons
vous gripperez
ils/elles gripperont
Conditionnel présent
je gripperais
tu gripperais
il/elle gripperait
nous gripperions
vous gripperiez
ils/elles gripperaient
Subjonctif imparfait
je grippasse
tu grippasses
il/elle grippât
nous grippassions
vous grippassiez
ils/elles grippassent
Subjonctif présent
je grippe
tu grippes
il/elle grippe
nous grippions
vous grippiez
ils/elles grippent
Impératif
grippe (tu)
grippons (nous)
grippez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais grippé
tu avais grippé
il/elle avait grippé
nous avions grippé
vous aviez grippé
ils/elles avaient grippé
Futur antérieur
j'aurai grippé
tu auras grippé
il/elle aura grippé
nous aurons grippé
vous aurez grippé
ils/elles auront grippé
Passé composé
j'ai grippé
tu as grippé
il/elle a grippé
nous avons grippé
vous avez grippé
ils/elles ont grippé
Conditionnel passé
j'aurais grippé
tu aurais grippé
il/elle aurait grippé
nous aurions grippé
vous auriez grippé
ils/elles auraient grippé
Passé antérieur
j'eus grippé
tu eus grippé
il/elle eut grippé
nous eûmes grippé
vous eûtes grippé
ils/elles eurent grippé
Subjonctif passé
j'aie grippé
tu aies grippé
il/elle ait grippé
nous ayons grippé
vous ayez grippé
ils/elles aient grippé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse grippé
tu eusses grippé
il/elle eût grippé
nous eussions grippé
vous eussiez grippé
ils/elles eussent grippé

GRIPPER

(gri-pé) v. a.
En parlant du chat ou de tout autre animal à griffes, saisir subtilement. Le chat a grippé la souris à la sortie du trou.
Par extension et familièrement, dérober, ravir le bien d'autrui. On lui a grippé sa bourse.
Populairement. Arrêter, saisir.
Il était avec elle, Monsieur, quand au collet on l'est venu gripper [TH. CORN., le Galant doublé, IV, 8]
Fig. Prévenir défavorablement.
Comme il est offensé, comme il est en colère.... tout ce qu'il écrit là-dessus est la plus plaisante et la plus naturelle chose du monde, et l'a tellement grippé, que je ne sais point du tout comme M. de la Trousse se porte [SÉV., 611]
Se gripper, v. réfl. En parlant des étoffes, se retirer, se froncer. Le crêpe se grippe facilement. On le dit aussi en ce sens au neutre Cette étoffe grippe. Fig. et familièrement. Se prévenir défavorablement et sans raison. C'est un homme sujet à se gripper.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Approcherent la dite galere des François et tant qu'ils aborderent et commencerent à eulx gripper aux cordes et monter pour cuider entrer dedans [JEAN D'AUTON, Annales de Louis XII, mss. f° 27, dans LACURNE]
    Et plusieurs autres chevaliers qui estoient plus aspres à ceste curée que chiquanoux à gripper [LANOUE, 141]

ÉTYMOLOGIE

  • Goth. greipan ; anc. scand. grîpa ; holland. grijpen, saisir, autre forme de l'allemand greifen (voy. GRIFFER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    GRIPPER. Ajoutez :
    V. n.Terme de mécanique. S'accrocher, subir le grippage, en parlant d'organes d'une machine.
    Les huiles de graissage [dans la décompression de l'air comprimé] se solidifient, et les organes grippent [H. DE PARVILLE, Journ. des Débats, 30 mars 1876, feuilleton, 2e page, 1re col.]
    Ces paliers.... doivent s'user le moins possible, ne pas attaquer l'essieu, résister au choc, et surtout ne pas chauffer et gripper [, Journ. offic. 7 janv. 1875, p. 124, 2e col.]

gripper

GRIPPER. v. tr. Attraper, saisir subtilement. Il se dit proprement du Chat et de quelques autres animaux. Ce chat a grippé un morceau de viande. Il a grippé la souris à la sortie du trou. Il est vieux. On dit plutôt AGRIPPER.

Il se dit, par extension et populairement, des Personnes qui dérobent, qui ravissent le bien d'autrui. On lui a grippé sa bourse. Cette femme lui a grippé son argent.

SE GRIPPER se dit des étoffes qui se froncent. Ce taffetas s'est tout grippé.

gripper

Gripper, act. acut. Rapere. Prendre de pleine force sur autruy, voyez Grip.

Traductions

gripper

vastlopen

gripper

Fingerhantel

gripper

rajpi

gripper

agarrotarse, dañarse

gripper

그리퍼

gripper

[gʀipe]
vt → to jam
vi → to jam