grisé, ée

GRISÉ, ÉE1

(gri-zé, zée) adj.
Terme de serrurerie. Qui est seulement limé en gros.

ÉTYMOLOGIE

  • Probablement gris, vu que, blanchi se disant chez les serruriers du fer limé jusqu'à ce qu'il ait tout son éclat, grisé se sera dit du fer limé grossièrement.

GRISÉ, ÉE2

(gri-zé, zée) part. passé de griser 2
Devenu à moitié ivre. Grisé par un coup de champagne. Fig. Grisé par l'odeur de la poudre. Grisé par les louanges, par le succès.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    3. GRISÉ (gri-zé), s. m. Action de griser, de donner la teinte grise.
    On a utilisé pour ces deux feuilles l'emploi des teintes obtenues par un grisé [, Journ. offic. 8 mai 1873, p. 2999, 2e col.]

    ÉTYMOLOGIE

    • Griser 1.