grivelé, ée

GRIVELÉ, ÉE1

(gri-ve-lé, lée) adj.
Mêlé de gris et de blanc. Un plumage grivelé.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Lors serai moines blans ou noirs, Grivelés, bruns, ou bis, ou beges [DU CANGE, bigera.]
  • XVe s.
    Cuisses.... Grivelées comme saulcisses [VILLON, Regrets de la belle Heaulmière.]
  • XVIe s.
    Gentil papillon tremblotant, Papillon toujours voletant, Grivolé de cent mille sortes En cent mille habits que tu portes [R. BELLEAU, Œuv. p. 30]
    Le jeu lors et les ris, les libres chansonetes (Car tout est de vendange), et les gayes sornetes, Regne entre les garçons, qui, aux filles meslez, Emplissent les hoteaux de raisins grivelez [BAÏF, Œuv. p. 5, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Dérivé de grive, la couleur de cet oiseau étant mêlée de gris et de blanc.

GRIVELÉ, ÉE2

(gri-ve-lé, lée) part. passé de griveler
Des profits grivelés par un intendant.