griveler

(Mot repris de grivellerai)

GRIVELER

(gri-ve-lé. La syllabe ve prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je grivèle ; l'Académie ne conjugue pas ce verbe, mais elle écrit grivèlerie) v. n.
Faire de petits profits secrets et illicites. Activement. Griveler quelque argent.

ÉTYMOLOGIE

  • Origine incertaine ; peut-être de grive, à cause des picorées que cet oiseau fait dans les vignes, et par une dérivation semblable pour la forme à celle de grivelé 1.

griveler

GRIVELER. (Il grivelle, vous grivelez.) v. tr. ou intr. Faire quelques petits profils illicites dans un emploi, dans une charge. Il n'a recherché cet emploi que dans l'espérance d'y trouver quelque chose à griveler. Il est familier et vieux.

griveler


GRIVELER, v. act. et n. GRIVELÉE, ou GRIVELERIE, s. fém. GRIVELEUR, s. m. [2e e muet, 3e é fer. aux deux prem. e muet au 3e.] Griveler, c'est faire de petits profits illicites dans un emploi. Grivelée, ou grivelerie, action de griveler. Griveleur, qui fait de grivelées.