grognard, arde

GROGNARD, ARDE

(gro-gnar, gnar-d') adj.
Qui est dans l'habitude de grogner. Elle est bien grognarde. Il se dit aussi des choses.
L'air grognard et maussade des valets [J. J. ROUSS., Prom. 9]
Substantivement. Un grognard. Une grognarde. La Chasse au vieil grognart de l'antiquité, 1622 (titre d'ouvrage). Particulièrement. Nom donné aux soldats de la vieille garde sous le premier empire, et, en général, à un vieux soldat, le plus souvent en un sens favorable.
Vous forceriez cette pauvre enfant d'épouser un vieux grognard ; car que suis-je autre chose ? [CH. DE BERNARD, le Gentilhomme campagnard, II, § XXVI]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Tristes, chagrins, grongnars [PARÉ, Introd. 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Grogner.