grommeler

(Mot repris de grommellerions)

grommeler

[ grɔmle] v.t. [ de l'anc. fr. grommer, grogner, moyen néerl. grommen ]
Murmurer entre ses dents : Il grommelle sans cesse des insultes marmonner
v.i.
Se plaindre en murmurant ; parler indistinctement : Ils sont partis en grommelant grogner, maugréer

grommeler


Participe passé: grommelé
Gérondif: grommelant

Indicatif présent
je grommelle
tu grommelles
il/elle grommelle
nous grommelons
vous grommelez
ils/elles grommellent
Passé simple
je grommelai
tu grommelas
il/elle grommela
nous grommelâmes
vous grommelâtes
ils/elles grommelèrent
Imparfait
je grommelais
tu grommelais
il/elle grommelait
nous grommelions
vous grommeliez
ils/elles grommelaient
Futur
je grommellerai
tu grommelleras
il/elle grommellera
nous grommellerons
vous grommellerez
ils/elles grommelleront
Conditionnel présent
je grommellerais
tu grommellerais
il/elle grommellerait
nous grommellerions
vous grommelleriez
ils/elles grommelleraient
Subjonctif imparfait
je grommelasse
tu grommelasses
il/elle grommelât
nous grommelassions
vous grommelassiez
ils/elles grommelassent
Subjonctif présent
je grommelle
tu grommelles
il/elle grommelle
nous grommelions
vous grommeliez
ils/elles grommellent
Impératif
grommelle (tu)
grommelons (nous)
grommelez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais grommelé
tu avais grommelé
il/elle avait grommelé
nous avions grommelé
vous aviez grommelé
ils/elles avaient grommelé
Futur antérieur
j'aurai grommelé
tu auras grommelé
il/elle aura grommelé
nous aurons grommelé
vous aurez grommelé
ils/elles auront grommelé
Passé composé
j'ai grommelé
tu as grommelé
il/elle a grommelé
nous avons grommelé
vous avez grommelé
ils/elles ont grommelé
Conditionnel passé
j'aurais grommelé
tu aurais grommelé
il/elle aurait grommelé
nous aurions grommelé
vous auriez grommelé
ils/elles auraient grommelé
Passé antérieur
j'eus grommelé
tu eus grommelé
il/elle eut grommelé
nous eûmes grommelé
vous eûtes grommelé
ils/elles eurent grommelé
Subjonctif passé
j'aie grommelé
tu aies grommelé
il/elle ait grommelé
nous ayons grommelé
vous ayez grommelé
ils/elles aient grommelé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse grommelé
tu eusses grommelé
il/elle eût grommelé
nous eussions grommelé
vous eussiez grommelé
ils/elles eussent grommelé

GROMMELER

(gro-me-lé. La syllabe mel double l'l quand la syllabe qui suit est muette : je grommelle, je grommellerai)
V. n.Terme familier. Murmurer, se plaindre entre les dents.
Rameau consentit en grommelant et répétant sans cesse que ce devait être une belle chose que de la composition d'un homme qui n'était pas enfant de la balle et qui avait appris la musique tout seul [J. J. ROUSS., Conf. VII]
V. a. L'on n'entend point ce qu'il grommelle entre ses dents.
Quand j'eus bien remercié l'académicien de l'Académie des sciences de m'avoir mis au fait, je m'en allai tout pantois louant la Providence, mais grommelant entre mes dents ces tristes paroles : vingt écus de rente seulement pour vivre, et n'avoir que vingt-deux ans à vivre [VOLT., l'H. aux 40 écus, Aventure avec un carme]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Je voy envis rire et jouer, J'ay grant plaisir à grumeler [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 344]
    Il s'en va si fort grumelant Qu'il semble qu'il doye desver [, Patelin, 734]
    Tien, roingne et ne grumele mie [, Mart. de St. Ét.]
  • XVIe s.
    Ce qui les avertit de se lever fut un petit tonnerre commençant à grumeler [YVER, p. 625]
    Ils voulurent grou meler, disants avecques grands blasphemes, qu'on leur faisoit tort [CARL., II, 18]
    Et d'un horrible tour [la mer] Se roule en groumelant aux rives d'alentour [RONS., 844]
    Tout le tourment qui me poinct C'est quand mon ventre groumelle Faute de ne boire poinct [ADAM BILLAULT, le Menuisier de Nevers, Chansons bachiques.]
    C'est ung passe temps, quand je bats le villayn, que de l'ouyr grommeler, quand j'ay le dos tourné [PALSGR., p. 642]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, groumî ; Berry, groumeler, grimoner, grimouner ; lorrain, grimoner ; une mère grimon, une femme grognon ; bourguign. grimôlai ; picard, grumeler ; du germanique : dialecte d'Aix-la-Chapelle, grome, groumen, grommeler ; anc. allem. grummeln ; flam. grommelen ; angl. to grumble. Montaigne a dit rommeller : Ceulx que nous oyons rommeller, II, 55 ; comp. le dan. rumle ; angl. rumble. Montaigne a aussi grommeler, IV, 157.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • GROMMELER. - HIST. Ajoutez :
  • XIVe s.
    Vous en convient il grumeler, Sire chetiz ? [, Miracles de Nostre Dame par personnages, t. I, p. 201, Paris, 1876]

grommeler

GROMMELER. (Je grommelle; nous grommelons). v. intr. Murmurer, se plaindre entre ses dents quand on est fâché. Qu'avez-vous à grommeler? Il est familier.

grommeler

Grommeler entre ses dens et se plaindre, comme font ceux qu'on bat, Gannire, Mutire, Mussare.

grommeler


GROMMELER, v. n. [Gromelé: 2ee muet, 3e é fer.] Murmurer entre ses dents. Style famil. "Il gromèle toujours. Voyez GRONDER.

Synonymes et Contraires

grommeler

verbe grommeler
Protester en murmurant.
Traductions

grommeler

grunt, mutterרטן (פ'), רָטַןbrommen, mopperenborbottarebrummen (gʀɔməle)
verbe intransitif
se plaindre en parlant de façon peuclaire

grommeler

[gʀɔm(ə)le] vi → to mutter to o.s.