gros


Recherches associées à gros: grosse

1. gros, grosse

adj. [ lat. pop. grossus, de crassus, épais ]
1. Qui a des dimensions importantes, en volume, en épaisseur : Il est un peu gros corpulent, fort, obèse ; menu, mince, svelte volumineux
2. Qui est d'une grande taille par rapport à d'autres de même nature : Elle ne conduit que les grosses voitures petit fin
3. Qui est d'une importance considérable : L'entreprise fait de gros bénéfices appréciable, confortable, conséquent, substantiel ; faible grand, net, sensible grave, sérieux ; bénin, léger
4. Qui est d'une forte intensité : La période des grosses chaleurs étouffant profond
5. Qui manque de finesse, de délicatesse : Il profère des gros mots grossier, inconvenant, vulgaire épais ; fin exagéré
Avoir la grosse tête,
Fam. être gonflé du sentiment de sa propre importance, se croire plus que ce qu'on est.
C'est un peu gros ou c'est gros comme une maison,
Fam. c'est invraisemblable ou difficilement crédible.
Faire les gros yeux,
menacer du regard.
Grosse mer,
mer agitée.
Grosse voix,
voix grave et forte ; voix menaçante : Faire la grosse voix pour impressionner.

gros

adv.
1. En grande quantité ; beaucoup : Nous risquons gros dans cette affaire. Elle donnerait gros pour savoir comment faire beaucoup d'argent
2. En grandes dimensions : Écrire gros.
En avoir gros sur le cœur,
avoir beaucoup de peine, de dépit ou de rancœur.
n.
1. Personne corpulente : Une ligne de prêt-à-porter pour les gros les grandes tailles
2. Fam. Personne riche, influente : La hausse du cours des actions profite aux gros puissant, riche

2. gros

n.m. [ de 1. gros ]
1. Vente ou achat par grandes quantités (par opp. à détail) : Ils pratiquent des prix de gros. Commerce de gros. Nous achetons en gros.
2. Gros poisson : Pêche au gros.
En gros,
sans entrer dans le détail : En gros, l'idée est bonne grosso modo
Le gros de qqch,
la partie la plus considérable de qqch : Le gros du trafic s'est écoulé ; ce qu'il y a de plus important : Le plus gros du problème est résolu l'essentiel

gros

GROS, OSSE. adj. Qui a beaucoup de volume. Il est opposé à Menu et à Petit. Gros homme. Une grosse femme. Il est gros et gras. Grosse tête. Gros ventre. Un gros réjoui. Une grosse réjouie. Gros compère, Un gros garçon. De gros yeux. Les grosses dents. Un gros volume in-folio. Un gros paquet. Une grosse corde.

Fig. et fam., C'est un gros boeuf. Voyez BOEUF.

Par ironie, Gros comme une puce.

Fig. et fam., Il a plus dépensé, il a plus coûté qu'il n'est gros, se dit de Quelqu'un qui a fait beaucoup de folles dépenses, qui a coûté beaucoup à ses parents, à sa famille, etc.

Fig. et fam., Il a plus d'esprit qu'il n'est gros, Il a beaucoup d'esprit.

Fam., Faire le gros dos se dit des Chats lorsqu'ils relèvent leur dos en bosse, en signe tantôt de colère et tantôt de plaisir. Il se dit figurément et familièrement de Quelqu'un qui semble se prêter avec plaisir à ce qu'on lui dit, à ce qui lui arrive. Sous cette avalanche de compliments, il faisait le gros dos.

Prov. et fig., Les gros poissons mangent les petits, D'ordinaire les puissants oppriment les faibles.

Fig. et fam., Un gros bonnet. Voyez BONNET.

En termes d'Architecture, Les gros murs d'un bâtiment. Voyez MUR.

De grosses lettres, de gros caractères, Des lettres, des caractères formés de traits plus longs et plus larges que ceux des caractères ordinaires. On dit dans un sens analogue, en termes de Typographie, Gros canon, gros romain, gros texte, etc.

Il se dit quelquefois pour Grossi, enflé accidentellement. Avoir la joue grosse d'une fluxion. Avoir les yeux gros, parce qu'on a mal dormi ou parce qu'on a pleuré. La rivière est très grosse depuis plusieurs jours.

Avoir les yeux gros de larmes, se dit lorsque les larmes viennent aux yeux en abondance et qu'on veut les retenir.

Fig., Avoir le coeur gros de soupirs, Avoir besoin de se soulager le coeur en poussant des soupirs.

Fig. et fam., Avoir le coeur gros, Avoir gros coeur se dit de l'impression pénible que laisse après lui un chagrin, un dépit, un regret. Il a le coeur gros de l'injustice qu'on lui a faite. Il a eu gros coeur de votre départ. On dit dans le même sens Cela fait gros coeur.

En termes de Marine, La mer est grosse, Elle est très agitée. Gros temps se dit lorsque le vent est violent et que les vagues sont très fortes. Naviguer par gros temps.

Au féminin, il se dit particulièrement d'une Femme enceinte. Sa femme est grosse. Elle est grosse de six mois. Lorsqu'elle était grosse de son premier enfant. Être grosse à pleine ceinture. Par analogie, Événement gros de conséquences. L'avenir est gros de menaces.

Il signifie aussi Qui est épais, grossier, ou s'oppose alors à Fin, délié, délicat. Gros fil. Grosse toile. Gros drap. Gros souliers. Gros pain. Gros vin. Ce n'est que de la grosse besogne.

Fig. et fam., N'avoir qu'un gros bon sens, Avoir le sens bon et droit, mais peu délicat. On dit quelquefois de même, Le gros bon sens devait vous dire cela, devait vous en avertir.

Fig. et fam., Gros rire, Épais et bruyant. On dit dans un sens analogue Grosse gaieté. Grosse plaisanterie.

Fig. et fam., Gros mots. Voyez MOT.

Fig. et fam., Grosses vérités, Vérités si palpables que tout esprit peut les saisir. Ce sont là de ces grosses vérités qu'il est inutile de démontrer. Il signifie quelquefois Reproches graves et mérités. Dire à quelqu'un de grosses vérités.

Fig. et fam., Un gros malin. Voyez MALIN.

Gros vert, gros bleu, etc., Vert foncé, bleu foncé, etc.

Il se dit, dans un sens plus général, de Certaines choses qui surpassent la plupart des autres choses du même genre, en étendue, en volume, en nombre, en valeur, en importance, etc. Un gros bourg. Une grosse rivière. Un gros ruisseau. Avoir un gros bagage. Une grosse armée. Ce prince avait une très grosse cour. Une grosse abbaye. De grosses dettes. Une grosse somme d'argent. Faire une grosse dépense. Prêter à grosse usure, à gros denier.

Gros bétail. Voyez BÉTAIL.

Gros gibier. Voyez GIBIER.

Gros grains. Voyez GRAIN.

Grosse caisse. Voyez CAISSE.

Grosse cavalerie. Voyez CAVALERIE.

Grosse artillerie, Artillerie d'un fort calibre.

Grosses réparations, Les réparations considérables que l'on fait à un bâtiment, telles que le rétablissement des gros murs, des voûtes, des couvertures, etc.; par opposition aux menues réparations, aux réparations de simple entretien. Les grosses réparations sont à la charge du propriétaire, et les menues à celle du locataire.

Grosse voix, Voix grave et forte. On dit familièrement Faire la grosse voix, Contrefaire sa voix en lui donnant un ton grave et sonore quand on veut réprimander, gronder.

Gros péché, Péché grave.

Grosse fièvre, Fièvre violente. On dit de même Un gros rhume.

Grosse affaire, Affaire qui a de la gravité, qui a des suites. Il s'est mis sur les bras une grosse affaire.

La grosse faim, La faim la plus pressante. Il mangea deux ou trois morceaux pour apaiser la grosse faim.

Mettre à la grosse aventure, ou, elliptiquement, à la grosse. Voyez AVENTURE.

Fig. et fam., Jouer gros jeu. Voyez JOUER.

En parlant des Personnes, il signifie quelquefois Qui est riche ou qui opère en grand. Un gros marchand. Un gros négociant. Un gros bourgeois. Un gros financier. Un gros capitaliste.

Il est aussi nom et désigne la Partie la plus grosse. Le gros de l'arbre, La partie la plus grosse de l'arbre, le tronc de l'arbre.

Le gros d'une armée, d'une troupe, La principale partie d'une armée, d'une troupe. Un gros de cavalerie, un gros d'infanterie, un gros de cavaliers, un gros de fantassins.

Employé comme nom, il signifie encore Ce qu'il y a de principal et de plus considérable; et il est opposé à Détail. Il est chargé du gros et du détail des affaires. On lui a donné le gros de la besogne à faire. Faites seulement le plus gros, je me charge du reste.

Le gros, en termes de Commerce. Le commerce en gros, par opposition au commerce de détail. Acheter, vendre en gros. Une maison de gros. Prix de gros, Prix auquel on vend les marchandises en gros.

Il se dit par opposition à Casuel, du Revenu fixe et certain d'une cure; et se disait, par opposition à Distribution manuelle, du Revenu principal qu'un chanoine tirait de sa prébende. Le casuel de cette cure est plus considérable que le gros. Le gros de ce canonicat était considérable.

Il s'est dit aussi du Droit que l'on payait aux fermiers des aides pour chaque muid de vin que l'on vendait en gros. Les bourgeois ne payaient point le gros du vin de leur cru à l'entrée de la ville. Prendre tant pour le gros.

Gros de Naples, gros de Tours, Noms de certaines étoffes de soie que l'on faisait spécialement à Naples, à Tours, et qui étaient un peu plus fortes que le taffetas ordinaire.

Employé comme nom, il désignait en outre une Ancienne mesure de poids, la huitième partie de l'once. Il s'employait aussi pour désigner une Monnaie de valeur variable.

Il s'emploie aussi adverbialement, dans le sens de Beaucoup. Gagner gros. On dit de même Jouer gros, risquer gros. Il en a gros sur le coeur, sur la conscience.

Il signifie aussi De dimensions plus considérables. Écrire gros. Il écrit le plus gros qu'il peut.

Fig., Il y a gros à parier que, Il y a de fortes raisons de croire que. Il y a gros à parier qu'il ne viendra pas.

EN GROS, loc. adv., se dit des Circonstances principales d'un événement, d'une affaire. Raconter une histoire en gros et sans s'arrêter aux détails. Dire les choses en gros. Je vous ai rendu compte de cela en gros. Voilà en gros comment les choses se sont passées.

gros

Gros, m. adject. Est l'opposite de Gresle et Menu, et signifie toute chose espaisse et fournie, comme, Un gros arbre, un gros caillou, un gros tronc, et semblables, à la difference d'un arbre, caillou, et tronc menu et de petit volume, Crassus, magnae molis, corpore ac materia confertus. Selon ce en une famille où il y a quelqu'un d'espaisse et grosse corpulence, là où les autres sont gresles et menus, on luy donne l'epithete de Gros, comme Charles le Gros, XXVIII. et Louys le Gros, XXXIX. Rois de France. En consequence dequoy, on appelle gros, ceux d'une ville qui sont plus fournis de richesses, d'avoir, et de chevance que les autres, et leurs maisons et familles, les grosses maisons de la ville, Potentiores, Viri primarij. Terent. In phormione. Et les marchands grossiers, ceux qui ne s'abbaissent à vendre en detail, et debiter par le menu leur marchandise, ains en gros, Solidarij mercatores. Le gros d'une armée, le bataillon qui est le plus dru et plus fourny de nombre, et vaillance de gens de guerre, ou bien le gros corps de l'armée. Et le gros d'un affaire, (qu'on dit plus communéement le fort d'un affaire) pour l'endroit d'iceluy, où est le plus de difficulté et d'importance, Negotij nodus remora, vis, difficultas. Gros aussi est le pois qui divise l'once du marc en huict parties, chascune portant le nom de Gros, et est divisé en trois deniers, voyez Marc et Once.

Fort gros et espez, Praecrassus.

Le plus gros est fait, Iam hoc opus est exasciatum.

La grosse, Le registre au net, ou en forme, Tabulae et codex. B.

La grosse de l'enqueste, Codex inquisitionis. B.

grôs


GRôS, GRôSSE, adj. [Grô, et devant une voyelle grôz; grôce: 1re long. 2e e muet.] 1°. Qui est étendu en largeur et en épaisseur. "Grôs arbre, grôs homme; grôsse boule, grôsse femme. = Grôs, épais, (synon.) Une chôse est grôsse par la quantité de sa circonférence: elle est épaisse par l'une de ses dimensions. "Un arbre est grôs: une planche est épaisse. "Il est difficile d'embrasser ce qui est grôs: on a de la peine à percer ce qui est épais. GIR. Synon. = Grôs ne signifie pourtant quelquefois qu'épais, et il est oposé à délié, délicat. "Du grôs fil, de la grôsse toile. "Grôs drap, grôs pain, grôs vin; la grôsse besogne, etc. = 2°. Suivant les noms auxquels ils s'associe, considérable. "Grôs marchand, grôs bourgeois. "Grôsse famille, grôsse Abaye. "Jouer grôs jeu, prêter à grôsse usure. "Un grôs péché, une grôsse fièvre, la grôsse faim, etc. Mauvais. Un grôs tems; enflé: "La mer, la rivière est grôsse.
  GRôS, s. m. Ce qu'il y a de plus grôs ou de principal. "Le grôs de l'arbre; le grôs de l'armée. "On lui a doné le grôs de la besogne à faire. — Un grôs (une grande troupe) d' Infanterie, ou de Cavalerie. = Le grôs (la plus grande partie) du monde. = Grôs, drachme: "Un grôs de soie, de séné, etc.
   GRôS, adv. Beaucoup. Gagner grôs; coucher grôs au jeu. Figurément, coucher grôs, risquer beaucoup, style famil. ou dire quelque chôse de fort, d'excessif. = En grôs. Marchand en grôs. Vendre, acheter en grôs. Dire les chôses en grôs. "Voilà en grôs comme les chôses se sont pâssées. = Tout en grôs. "Il n'y avoit que six persones, tout en grôs.
   Rem. 1°. Grôs, quand il est seul, se met toujours devant le substantif, un grôs homme, une grôsse femme; mais quand il est modifié par quelque adverbe de quantité, il se met indiféremment devant ou après. "Un fort grôs homme, ou un homme fort grôs. Une bien grôsse femme, ou une femme bien grôsse. Avec extrêmement, terriblement et aûtres semblables, il se met toujours après. "Un homme extrêmement grôs, une femme excessivement grôsse. = Grôsse, tout seul, devant le mot femme, a un sens diférent de celui qu'il a lorsqu'il est après; une grôsse femme est une femme grâsse et réplète; une femme grôsse est une femme enceinte. Dans ce dernier sens, il régit l'ablatif; "Elle étoit grôsse de son ainé. = Figurément, il se dit des deux sexes, et régit de et l'infinitif. "Je suis grôs de vous voir; j'en ai une grande envie. = * Anciènement on le disait au figuré, avec la prép. de devant les noms. "Son imagination (d'Homère) toujours grôsse de nobles idées, enfante continuellement de nouvelles images. Mme. Dacier. Cette expression ne plairait pas aujourd'hui.
   2°. Grôs se disait plus souvent autrefois pour grand. On disait, un grôs mérite, une grôsse santé, un grôs plaisir, une grôsse passion, une grôsse fortune, pour dire un grand mérite, une grande santé, etc. On dit encôre, jouer grôs jeu, une grôsse pension, une grôsse garnison, une grôsse armée, une grôsse cour, une grôsse faûte, un grôs rhume, une grôsse fièvre. BOUH. L. T. Fontenelle a encôre dit: "Je viens d'avoir une grôsse querelle avec Caton d'Utique. On dit aussi grôs lourdeau, grôsse bête. Pour grôs mérite, grôsse santé, ils ne se disent plus que dans le style plaisant et moqueur.
   3°. Grôsse et grâsse ont quelquefois des sens diférens, quand on parle d'une femme. M. Corbinelli écrit à Mme. de Grignan. "Mme votre mère n' a pas peur d'être grôsse, mais elle craint d'être grâsse. Soyez le contraire; ayez peur d'être grôsse, et souhaitez d'être grâsse.
   On dit, avoir le coeur grôs de quelque chôse, en être fâché, en avoir de la colère, du depit. "Il a le coeur grôs de ce que vous lui avez dit.
   Les yeux baignés de pleurs, le coeur grôs de soupirs.
       Corn.
Avoir les yeux grôs, boufis, les avoir grôs de larmes; être près de pleurer en abondance. Avoir de grôsses paroles avec quelqu'un; le quereller fortement.
   On dit, proverbialement, d'une femme près d'acoucher, quand elle est fort grôsse; qu'elle est grôsse jusqu'au menton. "Vous voilà donc à Lambesc, ma fille; mais vous êtes grôsse jusqu'au menton. — Apétit ou envie de femme grôsse, goût dépravé pour des chôses mauvaises. Voy. ARBRE, CORDE, DENT, MOT.

Synonymes et Contraires

gros

adjectif gros
1.  Dont les dimensions dépassent la moyenne.
énorme, épais, volumineux -littéraire: vaste.
2.  Qui est plus gras que la moyenne.
3.  Plus large que le reste du corps.
effilé, fin, grêle -littéraire: aérien, arachnéen.
4.  Dont la quantité est considérable.
5.  Dont le degré est élevé.
6.  Dont l'influence est importante.
7.  Qui manque de délicatesse.

gros

nom gros
Personne corpulente.
obèse, poussah -familier: éléphant, mastodonte, patapouf, pépère.

gros

nom masculin gros
Familier. Personne importante.
Traductions

gros

(gʀo)

grosse

(gʀos)
adjectif
1. qui a de grandes dimensions un gros sac de grosses gouttes de pluie
2. qui est gras Il est devenu gros.
3. important avoir un gros appétit faire de gros progrès une grosse somme d'argent
4. qui est grave avoir de gros ennuis une grosse faute
5. qui manque de délicatesse un gros rire
mot vulgaire dire des gros mots

gros

masculin

grosse

féminin
nom
personne qui a trop de graisse les maigres et les gros

gros

dick, fett, grob, Großhandel, Hauptmasse, klebrig, zähflüssig, krass, umfangreichfat, thick, big, bold, corpulent, heavy, great, stoutdik, lijvig, grof, in het groot, veel, groot, flinkדשן (ת), כבד משקל (ת), סיטונאות (נ), עב (ת), עבה (ת), שמן (ת), שָמֵן, סִיטוֹנָאוּת, עָב, עָבֶהdik, vetgruixuttlustýtyk, feddikagrueso, gordo, abultado, grosopaksu, lihavakövér, terebélyes, vastaggrosso, grasso, spesso, cospicuo, ingrossocarnatus, crassus, obesustykkgrubyencorpado, espesso, grosso, volumoso, grande, gordotjock, diger, fet-nene, -nonoχοντρός, παχύς, χονδρόςтолстый, грубыйسَمِيـنdebeo太った살찐อ้วนşişmanbéo肥的
adverbe
1. beaucoup gagner gros risquer gros
2. dans de grandes dimensions écrire gros
3.
a. en grandes dimensions C'est écrit en gros.
b. environ, sans tenir compte des détails Il y avait en gros deux cents personnes.
c. par grandes quantités acheter en gros

gros

[gʀo, gʀos]
adj
[fruit, maison, paquet] → big, large; [câble, trait] → thick, heavy
une grosse pomme → a big apple
[personne] → fat
Je suis trop grosse pour porter ça! → I'm too fat to wear that!
[travaux, dégâts] → extensive; [problème, quantité] → great
par gros temps → in rough weather
une grosse mer → heavy seas
adv
(= beaucoup) risquer gros → to risk a lot
gagner gros → to win a lot
en avoir gros sur le cœur → to be upset
écrire gros → to write in big letters
nm
(COMMERCE) le gros → the wholesale business
prix de gros → wholesale price
en gros → wholesale
le gros de (= la majeure partie de) → most of; [travail] → the bulk of
Le gros de l'hiver est derrière nous → The worst of the winter is behind us now.
en gros → roughly