grossi, ie

GROSSI, IE

(grô-si, sie) part. passé de grossir
Devenu plus gros.
C'est un torrent.... Qui, grossi des débris de cent peuples divers... [RAC., Alex. I, 2]
Depuis Thompson, tout le monde a été mélancolique, tout le monde a entendu mugir les vents, les torrents grossis se précipiter.... [VILLEMAIN, Litt. fr. 18e siècle, 2e part. 2e leç. Fig.]
Mon cœur, grossi par mes pensées, Comme tes flots dans ton bassin, Sent, sur mes lèvres oppressées, L'amour déborder de mon sein [LAMART., Harm. II, 5]
En un sens détourné. Qui a perdu sa délicatesse. Cette femme a eu les traits grossis par la petite vérole.
Fig. Exagéré. Des dangers grossis par l'imagination.