grossier


Recherches associées à grossier: grossir, vulgaire

grossier, ère

adj.
1. Qui est de médiocre qualité ; qui manque de finesse : Ce vêtement est fait dans un tissu grossier brut, ordinaire ; fin épais, lourd ; délicat
2. Qui est exécuté sans délicatesse, sans soin : Contentez-vous d'un nettoyage grossier imparfait, rudimentaire ; complet, total
3. Qui est peu précis, peu élaboré : Elle n'a pour l'instant qu'une idée grossière de la situation approximatif, sommaire, vague ; clair, exact, juste
4. Qui dénote de l'ignorance, un manque d'intelligence ou de culture : Un raisonnement grossier fruste, simpliste ; subtil gros, lourd, monumental
5. Qui est contraire à la bienséance, à la politesse, aux usages : C'est un grossier personnage impoli, rustre, vulgaire ; raffiné, urbain inconvenant, incorrect ; bienséant, courtois, délicat

grossier

GROSSIER, IÈRE. adj. Qui n'est pas fin, qui n'est pas délicat. Une étoffe grossière. Des vêtements grossiers. Des traits grossiers. Aliments grossiers. Nourriture grossière. Pain grossier.

Fig., Les plaisirs grossiers, Les plaisirs des sens, par opposition aux Plaisirs de l'esprit. On dit de même Des désirs grossiers, des appétits grossiers, etc.

Il signifie encore Qui n'est pas fait avec délicatesse, avec soin. Cet ouvrage de menuiserie est bien grossier, le travail en est grossier. Une oeuvre dont l'exécution est grossière. Des meubles grossiers. Une sculpture, une architecture grossière. On dit dans le même sens : Ébauche imparfaite et grossière. Imitation grossière. Etc.

Il signifie aussi, figurément, Qui a de la rudesse, qui manque de culture, d'éducation. Peuple rude et grossier. Siècle grossier. Moeurs grossières. Esprit grossier. Langage grossier. Des dehors grossiers.

Il se dit particulièrement pour Malhonnête incivil. Un grossier personnage. Vous êtes bien grossier. Voilà une réponse fort grossière. Dire à quelqu'un les injures les plus grossières. Il a les manières grossières, le ton brutal et grossier.

Discours, propos, détails grossiers, Discours, propos, détails contraires à la bienséance, à la pudeur.

Il se dit encore, figurément, de Ce qui suppose beaucoup d'ignorance, de sottise, de déraison ou de maladresse. Erreur grossière. Faute grossière. Contradiction grossière. Illusion grossière. Mensonge grossier. Artifice grossier.

Ignorance grossière, Grande, profonde ignorance.

N'avoir de quelque chose qu'une idée grossière, que des notions grossières, N'en avoir qu'une idée imparfaite, que des notions vagues et confuses. On dit, dans un sens analogue, Ne donner qu'une idée grossière de quelque chose.

grossier

Grossier, m. acut. Signifie lourd d'esprit, Cet homme est grossier, Ingenij rudis atque agrestis homo hic quidem est. Cet ouvrage est grossier, Hoc opus infabre factum atque impolitum est. Dont procede cette forme de parler, Il a desgrossé seulement l'ouvrage, Scabra ac impolita modo dolauit. Et par metaphore, Il n'a fait que desgrosser la matiere dont il entend parler, Rem modo de qua acturus est dolauit. Et tantost n'est epithete de blasme, ains de profession honeste, comme quand on dit, C'est un marchand grossier, c'est à dire, vendant en gros, et non à detail, Mercator solidarius. B. Dont l'opposite est marchand detailleur, ou vendant à detail.

grôssier


GRôSSIER, IèRE, adj. GRôSSIèREMENT, adv. GRôSSIèRETÉ, s. f. [Grô-cié, cière, ciè-reman, reté: 1re lon. 2e é fer. au 1er, è moy. et long aux 3 aûtres; 3ee muet.] Grôssier, 1°. Qui n'est pas délié, délicat. "Drap grôssier. "Taille grôssière; des traits grôssiers. = 2°. En parlant des ouvrages, qui n'est pas délicatement fait. "Sculptûre, architectûre, etc. grôssière. "Cet ouvrage est grôssier. "Le travail en est grôssier. "L'art est toujours grôssier auprès de la natûre. Le Comte de Valmont = 3°. En parlant des hommes, rude, mal poli. "Peuple grôssier; esprit, langage grôssier; moeurs, manières grôssières. = 4°. Faible, imparfait. Doner une idée grôssière d'une chôse. = 5°. Marchand grôssier, qui ne vend qu'en grôs.
   GRôSSIèRETÉ, se dit au figuré et non au propre, s'il faut en croire le P. Bouhours. Quoiqu'on dise qu'une étofe est grôssière; on ne dit pas la grôssièreté d'une étofe; l'Acad. le dit pourtant, et l'usage l'aproûve; aussi bien que la grôssièreté d'un drap, d'une toile, d'une architectûre. — Il est vrai qu'il se dit encôre plus souvent pour signifier, rudesse, impolitesse. "N'admirez-vous pas la grôssièreté de cet homme, de son ton, de ses manières. "Il en a usé avec beaucoup de grôssièreté. = Il signifie aussi parole grôssière et malhonête. "Il vous a dit une grôssièreté: il ne sait dire que des grôssièretés.
   GRôSSIèREMENT, c'est 1°. d'une manière grôssière. (n°. 2°. et 3°.) Travaillé grôssièrement. "Il parle, il répond grôssièrement. = 2°. En grôs, sans entrer dans le détail. "Voilà grôssièrement le sujet de leur querelle.

Synonymes et Contraires

grossier

adjectif grossier
1.  Fait de manière rudimentaire.
4.  Qui choque les bienséances.
Traductions

grossier

(gʀosje)

grossière

grob, arg, barsch, rauh, roh, derb, hart, plump, rau, taktlos, unanständig, ungebührlich, ungehörig, unschicklich, unziemlich, rüde, ungeheuerlich, unverschämtcoarse, crude, rough, gross, rude, harsh, raw, boorish, crass, scurrilous, tactless, blunt, flat, indecent, uncouth, unrefined, unworked, unwrought, vulgar, abusive, unmannerlygrof, lomp, ruw, bot, cru, hardhandig, onbehoorlijk, onbehouwen, onbetamelijk, onbewerkt, onfatsoenlijk, onkies, rauw, ruig, snauwerig, ongemanierd, onbeschaafd, ongepast, plat, vulgair, walgelijkבוטה (ת), גולמני (נ), גס (ת), היולי (ת), זול (ת), מגושם (ת), סר טעם (ת), שוקי (ת), בּוֹטֶה, גַּס, מְגֻשָּׁםroucruαγροίκος, αδούλευτος, πρόστυχος, αγενής, κατάφωρος, τραχύςkruda, maldelikata, maldetala, malklera, vulgarabasto, tosco, crudo, burdo, bruto, maleducadoraaka, epäkohtelias, karkea, törkeäcrudo, becero, grossolano, rozzo, sboccato, screanzato, sguaiato, villano, grezzo, madornale, maleducatocrudusgrosseiro, rude, agreste, bronco, cru, impróprio, inconveniente, indecente, ríspido, tosco, brutoгрубый, аляповатый, вопиющийshenziaçık saçık, göze batar, kabaفَظّ, هائِل, وَقِحhrubý, neomluvitelný, sprostýgrov, uforskammetgrub, nepristojanきめの粗い, ひどい, 失礼な거친, 무례한, 심한grov, uhøflignieuprzejmy, ordynarny, szorstkiäcklig, grov, oartigหยาบคาย, อย่างหยาบbất lịch sự, thô, trắng trợn毛的, 粗糙的, 粗鲁的груб (gʀosjɛʀ)
adjectif
1. qui manque de finesse un tissu grossier
2. grave, important une erreur grossière
3. qui est fait sans soin un travail grossier
4. qui manque de précision une analyse grossière
5. vulgaire, impoli un langage grossier un homme grossier
6. maladroit une ruse grossière

grossier

[gʀosje, jɛʀ] adj
[étoffe] → coarse
[travail] → rough
[manières] → uncouth
[langage, propos] → rude
Ne sois pas si grossier! → Don't be so rude!
(= évident) [erreur, ruse] → obvious