gru

GRU

(gru) s. m.
Ancien nom du gruau.
Gru, le muid, mesure de Paris, payera comme orge, [, Tarif, 18 sept. 1664]
Bouillie de farine d'orge ou d'avoine.
La Fanchon me servit des grus, des céracées [sortes de laitages] [J. J. ROUSS., Hél. VI, 10]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Grust [orge préparée pour la bierre] [DU CANGE, grutum.]
  • XVe s.
    Le suppliant [brasseur] conduisit une charretée de grain ou gru pour mouldre au molin [ID., ib.]
    Tu sasses le gruis chascun jour [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 375]
    Grain, gru, houbillon et autres matieres, dont ils brasseront [, Ordonn. fév. 1495]

ÉTYMOLOGIE

  • Champagne, gru, son ; génev. grus, orge mondé ; provenç. grus, grain ; du germanique : anglo-sax. grut ; angl. grout ; anc. h. allem. gruzî ; allem. mod. Grütze, grain mondé.