grué, ée

GRUÉ, ÉE

(gru-é, gru-ée) part. passé de gruer
Réduit en gruau.
De toutes ces graines légumineuses les unes étant gruées servent à faire les différentes soupes connues sous le nom de soupes farineuses [TISSOT, Santé des gens de lettres, § 59]
Des vivandières allaient de feux en feux, proposant des gâteaux de blé grué [CHATEAUBRIAND, Itin. 2e part.]