guenilleux, euse

GUENILLEUX, EUSE

(ghe-ni-lleû, lleû-z') adj.
Terme familier. Couvert de guenilles.
C'est ici qu'il faut voir [dans un tableau de Vanloo] comme on peint la mendicité, comment on la rend intéressante sans la montrer hideuse, jusqu'où il est permis de la vêtir sans la rendre opulente ni guenilleuse [DIDEROT, dans LAVEAUX]
Qui ne vaut pas plus qu'une guenille.
Croyez-vous que les terribles ravages qu'elle [la guerre] a causés dans les temps passés et qu'elle causera dans les temps à venir soient suffisamment compensés par ces guenilleux avantages-là ? [DIDEROT, Entret. avec la maréch. de***.]