guette


Recherches associées à guette: muette

GUETTE

(ghè-t') s. f.
Action de guetter ; terme vieilli qui ne subsiste plus dans le langage général qu'en cette locution populaire : un chien de bonne guette.
Demi-croix de Saint-André, posée en contre-fiche dans les pans de bois de charpente. Poteau de pan de bois qui est incliné de deux ou trois fois son épaisseur.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Cil jor, fist Henris, li freres au conte Baudoin, entre lui et ses gent la gaite as engiens, devant la porte de Blaquerne [VILLEH., LXXXI]
    Mais trop est malement janglierres [médisant] Malebouche li fleütierres ; Jalousie l'a fait sa gaite ; C'est cil qui trestous nous agaite [, la Rose, 12655]

ÉTYMOLOGIE

  • Forme féminine de guet.

guetté

GUETTÉ, ÉE. participe

guette

Guette, vient de guetter, qui signifie soigneusement adviser, et se prend tantost pour la tour où est celuy qui fait le guet, Specula. Selon ce on appelle la tourelle plus hautaine de tout le chasteau, la guette, car elle descouvre sur toutes, et sert pour y faire le guet. Tantost pour celuy qui y est estably pour faire le guet, Speculator: Non pas de jour seulement comme aucuns dient, le rendans Hemeroscopus et diurnus speculator, ains de nuict aussi. Au 3. livre d'Amad. Et le sixiéme jour ensuivant, arriverent avant l'aube du jour pres du lac ardant, lors firent secretement dresser ponts et batteaux pour descendre en terre, et ainsi qu'ils faisoient diligence, la guette les descouvrit.

Une guette ou espie, Excubitor, Explorator, Speculator, Subsessa subsessae.