guirlande

guirlande

n.f. [ it. ghirlanda ]
1. Cordon ornemental de verdure, de fleurs, de feuillage : À leur arrivée, les touristes sont parés d'une guirlande de fleurs.
2. Ruban de papier ou fil agrémenté d'ornements, servant à décorer : Des guirlandes électriques clignotent sur le sapin de Noël.

GUIRLANDE

(ghir-lan-d') s. f.
Arrangement de fleurs, de feuilles ou d'objets servant d'ornement, formant une chaîne flexible et pouvant s'enrouler, se suspendre selon le besoin ou le goût des personnes.
L'amour paraît de l'autre [côté], entouré de délices ; Et la guirlande qu'il me tend Éclate sur des précipices [TRISTAN, M. de Chrispe, II, 1]
Qu'on vous couronne de fleurs, qu'on vous compose des guirlandes ; ces fleurs ne seront bonnes qu'à sécher sur votre tombeau [FLÉCH., Duch. de Mont.]
Aux autels d'Apollon suspendez vos guirlandes [M. J. CHÉN., Œdipe-roi, IV, 1]
Choses qui par leur disposition imitent des festons, des guirlandes. Une guirlande de pierreries, de diamants.
Ornements de feuillage ou de fleurs peints ou sculptés. Petite bande de métal façonnée, qui orne les bords d'une trompette et d'un cor.
Fig. Terme de littérature. Choix de petites pièces de poésie. Une guirlande poétique.
Terme de marine. Se dit des pièces de bois placées horizontalement dans l'intérieur d'un bâtiment pour relier les membrures. Amarrage fait pour retenir le congréage d'un cordage.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le ciel ravi, qui si belle la voit, Roses et liz et guirlandes pleuvoit [RONS., 60]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. garlanda, guarlanda, guirlanda ; espagn. guirnalda ; portug. guirlanda ; ital. ghirlanda. Origine douteuse. Le moy. h. allem wierelen, border (anc. h. allem. wiara, couronne), n'est pas sans probabilité, avec le même suffixe que dans girande, girandole, mais sans autre communauté étymologique avec ces mots, puisqu'il faut une l dans le primitif, quel qu'il soit. Il y avait dans la place Maubert, à Paris, un lieu qui s'appelait garlende (Liv. des mét. 311), et, à côté, une rue dite guellande, et plus tard galande ; c'est très probablement une ancienne forme de guirlande, comme on le voit par les mots galandage, garlandage.

guirlande

GUIRLANDE. n. f. Chaîne, feston de fleurs ou de feuillage. Former, composer une guirlande. Tresser des guirlandes. Guirlande de fleurs. La salle était ornée de guirlandes.

Il se dit aussi de Certaines choses qui, par la manière dont elles sont assemblées ou disposées, imitent des festons, des guirlandes. Une guirlande de pierreries. Des guirlandes de feu. Des guirlandes de gaz.

Il se dit encore des Ornements de feuillages, de fleurs ou de fruits dont les sculpteurs et les peintres décorent les bâtiments.

guirlande

Guirlande, Cueillir des roses et fleurs pour faire guirlandes, bouquets et chapeaux à orner le chef d'une fille, Amadis,

Une Guirlande, id est, chapeau de fleurs. Mot Italien. Aucuns escrivent Ghirlande.

guirlande


GUIRLANDE, s. f. [Ghirlande, et non pas ghier-lande, comme plusieurs prononcent en Provence et âilleurs.] Courone, chapeau, festons de fleurs. "Guirlande de fleurs; cueuillir~ une guirlande, faire des guirlandes.

Traductions

guirlande

garland, wreath, festoon, tinselכליל (ז)guirlande, slinger, kerstboomversierselGirlande, Lamettaghirlanda, festone, orpelloγιρλάντα, ταινία από αλουμινόχαρτοguirnalda, cinta de colores, cintilla de coloresبَهْرَجَانzlatý nebo stříbrný řetězflitterstadsjoulukuusen koristenauha’srebro’ za borティンセル장식용 금속 조각glitterbłyskotkaenfeite de ouropel, ouropelмишураglitterสิ่งประดับแวววาวgelin telidây kim tuyến金属箔 (giʀlɑ̃d)
nom féminin
long cordon ou ruban qui sert àdécorer une guirlande de fleurs mettre des guirlandes sur un sapin de Noël

guirlande

[giʀlɑ̃d] nf [fleurs] → garland; [papier] → paper chain
des guirlandes en papier → paper chains
guirlande lumineuse → lights pl, fairy lights pl (Grande-Bretagne)
guirlande de Noël → tinsel no pl
Nous avons décoré le sapin de Noël avec des guirlandes → We decorated the Christmas tree with tinsel.