hâtier

(Mot repris de hâtiers)

HÂTIER

(hâ-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des hâ-tié-z élégants) s. m.
Grand chenet de cuisine, à plusieurs crochets de fer sur lesquels on appuie les broches.
[Un gigot] Accompagné de maint et maint pigeon, L'un au hâtier, les autres au chaudron [LA FONT., Rem.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Deus hastiers firent de plançons De codre.... [, Ren. 922]
    Après à la cuisine [il] court, Où il avoit à plenté kueus [cuisiniers], Qui orent aguisié à keus [pierre à aiguiser] Leurs coutiaus pour faire hastiers [, Bl. et Jeh. 4598]
  • XVe s.
    Trouverent plus de trois cens chaudieres faites de cuir à tout le poil, pendues dessus le feu, pleines de chair et d'eau pour faire bouillir, et plus de mille hastiers pleins de pieces de chair pour rostir [FROISS., liv. I, p. 22, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Haste 2.

hâtier

HÂTIER. (H est aspirée.) n. m. Sorte de grand chenet de cuisine, qui a plusieurs crochets de fer, placés les uns au-dessus des autres, sur lesquels on appuie les broches pour les faire tourner.