hâve


Recherches associées à hâve: rebondi

*hâve

adj. [ frq. haswa, gris comme le lièvre ]
Litt. Qui est d'une pâleur et d'une maigreur maladives : Une figure hâve blafard, blême, cireux ; frais

HÂVE

(hâ-v') adj.
Pâle, maigre et défiguré.
Quoiqu'ils eussent les faces hâves, Il reconnut pourtant d'abord Ceux d'entre eux dont avant la mort Il avait eu la connaissance [SCARRON, Virg. VI]
Un jeune Égyptien.... Arrive accompagné d'une vieille fort hâve [MOL., l'Ét. IV, 9]
Enfin les ondes jaunes du Tibre, des marais empestés, des habitants hâves, décharnés et rares.... [VOLT., Princ. de Babyl. 9]

REMARQUE

  • On a dit aussi havre dans le XVIIe siècle :
    Voyant ce Tarquitte, Qui de vivre paroissoit quitte... D'une apostrophe seulement Il gracieusa son cadavre, Efflanqué, livide et fort havre [, 1re suite du Virg. trav. X]
    Havre s'était dit auparavant dans le XVIe siècle.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    De m'amor soiez maz et haves, Se vos n'iestes jusqu'à ce jor Ceans avoec moi au retor [, Chev. au lyon, v. 2576]
  • XIIIe s.
    Car là [dans la vieillesse] te convient il aler, Se mort ne te fait desvaler Ou tens de jonesce en sa cave, Qui moult est tenebreuse et have [, la Rose, 4538]
  • XIVe s.
    Une femme.... Have estoit et eschevellée, Desesperance ert [était] appellée [J. BRUYANT, dans Ménagier, t. II, p. 7]
  • XVe s.
    Ha, Nostre-Dame de Montfort ! Je tremble dent à dent, hareu ! Se j'estoye un droit leu gareu, Si ay-je assez have couleur [, Mir. de Ste Geneviève]
  • XVIe s.
    Grand vieillard sec, le visage long, très ridé, les yeux havres, la barbe blanche et longue [D'AUB., Hist. III, 540]
    Regard have et hideux [PARÉ, XXIV, 1]

ÉTYMOLOGIE

  • Anglo-sax. hasva, desséché, pâle.

hâve

HÂVE. (H est aspirée.) adj. des deux genres. Qui est pâle et défait. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve. Teint hâve.

have

Have, Les yeux haves, Usez des formules de Affreux.

hâve


HâVE, adj. HAVIR, v. act. et n. [l'h s'aspire: 1re lon. au 1er.] Hâve, pâle, maigre, défiguré. Ce mot est fort énergique, dit l'Auteur des Réflexions. "Un visage hâve. "Ils étoient tous hâves et défigurés. = Havir, dessécher, en parlant de la viande, qu'un trop grand feu, quand on la rôtit, brûle par-dessus, sans qu'elle soit cuite en dedans. "Un trop grand feu havit la viande. = V. n. "La viande havit, ou se havit à un trop grand feu. Ce mot est peu d'usage, je crois. Marin.

Synonymes et Contraires

hâve

adjectif hâve
Qui est pâle et amaigri.
frais, rond, rosé -littéraire: vermeil.
Traductions

hâve

[ˈɑv] adjgaunt