héliaque

(Mot repris de héliaques)

HÉLIAQUE

(é-li-a-k') adj.
Terme d'astronomie. Lever héliaque, coucher héliaque, se disent d'un astre qui se lève ou qui se couche au moment où, le soleil allant se lever ou venant de se coucher, il n'y a pas assez de lumière pour que l'astre en question ne soit pas visible.
S. f. pl. Terme d'antiquité grecque. Les héliaques, fête en l'honneur du soleil.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, soleil. Ce terme est une autre forme que les hellénistes regardent comme équivalant au grec, crétois. Curtius a rapproché ces formes du mot sabin ausel, soleil, radical sanscrit ush, brûler, à quoi tiennent aurora, aurore, et le nom propre Aurelius. Mais cette étymologie ne rend compte ni de l'esprit rude, ni de ce que deviennent l's de ausel et sh de ush ; il vaut donc mieux suivre l'avis de Benfey, qui voit dans le grec, lettre pour lettre, le sanscrit sâvarya, forme développée de sûrya, soleil.

héliaque

HÉLIAQUE. adj. T. d'Astronomie. Il se dit du Lever et du coucher d'un astre. Le Lever héliaque d'un astre est Le moment où on l'aperçoit à l'horizon un peu avant le lever du soleil; et son Coucher héliaque Le moment où il disparaît peu après le coucher du soleil. Le lever, le coucher héliaque d'une étoile.