hénotique

HÉNOTIQUE

(é-no-ti-k') s. m.
Édit que Zénon, empereur d'Orient, publia en 482, à l'effet de rétablir l'unité de croyance dans l'Église et de réunir les catholiques et les eutychiens.
Il publie son hénotique, c'est-à-dire son décret d'union [BOSSUET, Hist. I, 11]

ÉTYMOLOGIE

  • Le grec se traduit par, unir, neutre, un (voy. UN).