hériter

(Mot repris de héritassions)

hériter

v.t. [ lat. hereditare, de heres, heredis, héritier ]
1. Recevoir qqch de qqn par voie d'héritage : Elle a hérité une maison en Vendée.
2. Recevoir un trait de caractère, une disposition d'esprit par hérédité : Elle a hérité de son père sa haine de l'injustice.
3. (Sans compl.) Recueillir un héritage : Le notaire lui a annoncé qu'elle héritait. J'hériterai de ma tante.
v.t. ind. (de)
1. Être l'héritier de : Hériter de son oncle.
2. Recevoir par voie de succession : Hériter d'une entreprise familiale.
3. Tenir qqch de ses parents ou des générations précédentes : Nous avons hérité des cheveux frisés de notre grand-père.
4. Être doté de qqch qui était auparavant affecté ailleurs : J'ai hérité de son vieil ordinateur. Le repreneur a hérité des dettes de l'entreprise.

HÉRITER

(é-ri-té) v. n.
Recueillir une succession.
Il hérite beaucoup [MOL., l'Ét. II, 3]
Théramène était riche et avait du mérite ; il a hérité, il est donc très riche et est d'un très grand mérite ; voilà toutes les femmes en campagne pour l'avoir pour galant, et toutes les filles pour épouseur [LA BRUY., VII]
....Procréez des enfants Qui puissent hériter de vous en droite ligne [REGNARD, Légat. V, 8]
Ah ! doit-on hériter de ceux qu'on assassine ? [CRÉB., Rhad. II, 2]
Ses parents seulement étaient affligés, car ils n'héritaient pas [VOLT., Zadig, 4]
Devenir propriétaire d'une chose par droit de succession. Il a hérité d'une maison. Fig.
Roi, je n'hérite point des différents du prince [ROTR., Vencesl. V, 9]
Il me semble que l'amour que nous avions pour mon père ne doit pas être perdu, et que nous devons principalement hériter de l'affection qu'il nous portait, pour nous aimer encore plus cordialement s'il est possible [PASC., Lett. sur la mort de son père]
De votre injuste haine il n'a pas hérité [RAC., Phèdre, V, 3]
Le désir d'hériter de sa gloire [d'Achille] dans cette guerre [de Troie] m'engageait [moi, Néoptolème] à suivre les Grecs [FÉN., Tél. X]
Elle [cette noblesse] manque et s'éteint en nous, dès que nous héritons du nom sans hériter des vertus qui l'ont rendu illustre [MASS., Pet. car. Grand. de J. C.]
Il s'emploie activement aussi.
C'est une maison qu'il a héritée de son père [LA BRUY., Théophr. XXIII]
Fig.
Vous avez hérité ce nom de vos aïeux [CORN., Sertor. III, 2]
Il [Appius Claudius] avait hérité de son père son attachement inviolable pour les intérêts du sénat [VERTOT, Révol. rom. liv. IV]
Père aveugle et barbare ! impitoyable mère ! Pauvres, vous fallait-il mettre au jour un enfant Qui n'héritât de vous qu'une affreuse indigence [GILB., Plaintes du malheureux.]
....La gloire au prix du sang ! Les enfants héritant l'iniquité du père ! [LAMART., Médit. I, 7]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Sa fille à femme li dona, Et de sa terre l'ireta [, Brut, t. I, p. 130]
  • XIIIe s.
    Il avient bien que li peres et le [la] mere aiment tant l'un de lor enfans plus des autres, qu'il vorroient qu'il peust estre herités du tout le lor [BEAUMANOIR, XIV, 15]
    L'eir [hoir] qui irrite as biens de celui qui est plege et dette, est tenus par la raison de la detterie de respondre li ent [de lui en répondre] et paier le come autre dette [, Ass. de Jérus. I, 205]
    Miex les neriteras [les enfants] se tu bien les doctrines, Que se tu leur lessoies d'or et d'argent dix mines [J. DE MEUNG, Test. 393]
  • XVIe s.
    Ayant herité à la seigneurie de son feu pere [YVER, p. 632]
    Tu n'as pas les mortels favorisez ainsi, Que tu as heritez de peine et de souci, De vieillesse et de mort, qui est leur vray partage.... [RONS., 838]
    Or ay je un frere au quel la coustume donne tous les biens de nostre maison ; par quoy me voiant jeune et peu herité, me suis mis à suivre les aventures [, D. Flores de Grece, f° CXVI, daus LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. heretar ; espagn. heredar ; portug. herdar ; ital. eredare ; du lat. hereditare, de heres (voy. HOIR). Dans l'historique, hériter a souvent le sens de rendre héritier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    HÉRITER. Ajoutez :
    Hérite, à l'impératif, s'est dit populairement pour : attrape. C'est pour lui rabattre son caquet ; je lui gardais ça pour ses étrennes ; hérite, ton père est mort, les Ecosseuses, p. 19, 1739, dans CH. NISARD, Parisianismes, p. 142. Gilles, battant Léandre : Sa marchandise ? Oui, pan, la voilà payée ; hérite, mon garçon, Parade, 1773.

hériter

HÉRITER. v. intr. Devenir propriétaire d'une chose par droit de succession. Cet homme a hérité d'une grande fortune, d'une grande succession. Il a hérité d'une maison, d'une bibliothèque. Absolument, Il a hérité de son oncle. Fig., Il a hérité des vertus de son père. Il a hérité de la gloire de ses ancêtres. Vous hériterez de sa puissance. Il a hérité de leur ressentiment.

HÉRITER est aussi transitif et signifie Recueillir, posséder par succession. Il n'a rien hérité de son père. Voilà tout ce qu'il en a hérité. Il en a hérité de grands biens. Fig., C'est une maladie qu'il a héritée de sa mère. La vertu est le seul bien qu'il ait hérité de son père.

heriter

Heriter, acut. Est succeder, Alicui haeredem existere. Comme, Il a herité d'un tel, Titio haeres extitit. L'Espagnol dit aussi, Eredar. Il a aussi une autre signification, comme quand nous disons, Il s'est herité en ce païs, c'est à dire il a acquis des heritages en ces marches, Fundum, praedia, hac in regione sibi comparauit. Laquelle signification ne tient en rien du Latin, Hereditas, ains de ce mot François heritage, qui signifie patrimoine, possessions, en quoy qu'elles consistent. L'Espagnol en use de mesme sorte, disant, Eredarse en algun lugar, que Nebrisse tourne en Latin, Constituere alicubi domicilium. Parce que on establit communéement son domicile la part où l'on a du fonds.

heriter

Le fils herite entierement à son pere, sans ce que le fisque en prenne rien Filius bona patris possidet sine diminutione.

Il doit avoir herité non seulement aux autres biens que son frere Appius avoit, mais aussi à l'amitié qu'il me portoit, Debet etiam fratris Appij amorem erga me cum reliqua haereditate creuisse.

Traductions

hériter

erben, beerbeninheriterven, beërvenהוריש (הפעיל), ירש (פ'), נחל (פ'), קיבל בירושה, יָרַשׁ, הוֹרִישׁaansterf, beërf, beërwe, erfheretardědit, zděditarveherediheredarperiäereditare, trasmigrareherdarärvaκληρονομώيَرِثُnaslijediti相続する물려받다arveodziedziczyćнаследоватьรับมรดกmiras almakthừa kế继承繼承 (eʀite)
verbe intransitif
recevoir les biens d'une personnedécédée Il a hérité de la maison familiale.

hériter

[eʀite]
vt
[+ bien] → to inherit
[+ caractéristique] hériter qch de qn → to inherit sth from sb
vi
(= recevoir un héritage) → to come into money
(= recevoir en héritage) hériter de qch → to inherit sth
hériter de qn → to inherit sb's property
hériter de qch de qn → to inherit sth from sb
(fig) hériter de [+ caractéristique, responsabilité] → inherit