ha

*ha

[ a] interj.
1. Marque la surprise : Ha ! je ne le savais pas.
2. Répété, exprime le rire : Ha ! ha ! ha ! ses histoires sont désopilantes.

HA

(ha) interj.
qui exprime la surprise et quelquefois le soulagement.
Ha ! ha ! monsieur est Persan ; c'est une chose bien extraordinaire ; comment peut-on être Persan ? [MONTESQ., Lett. pers. 30]
S. m.
Pour de l'esprit, j'en ai, sans doute, et du bon goût.... à faire aux nouveautés dont je suis idolâtre, Figure de savant sur les bancs du théâtre, Y décider en chef, et faire du fracas à tous les beaux endroits qui méritent des has [MOL., Mis. III, 1]
Le roi fit un grand ha ! comme un homme oppressé et qui tout d'un coup respire [SAINT-SIMON, 94, 246]
Terme de chasse. Ha, hai ou hahé, et aussi ha ! tout bellement, cri pour arrêter les chiens lorsqu'il y a du change ou qu'ils s'emportent trop.

REMARQUE

  • Dans les exemples suivants de Molière, les éditions portent les unes ha ! et les autres ah !
    Ha ! ha ! coquins, vous avez l'audace d'aller sur nos brisées ! [MOL., Préc. 16]
    Ha ! ha ! ha ! cela est drôle [ID., Imprompt. 3]

ha

HA. (H est aspirée.) Interjection de surprise. Ha! vous voilà! Ha! ha!

ha

HA, interjection Françoise servant à divers usages, comme quand on dit en souhaittant, ou bien en regrettant quelque chose passée: Hà s'il m'estoit permis dire ce que j'en pense! Hem si quod sentio effari liceret! Et quand on menace ou tance quelqu'un. Hà que faites vous? Hem quid agis?

Hahà, autre interjection, quand on apperçoit d'adventure quelque chose, Atat.

Hai, dyssilab. Interjection aussi, qui ne se dit qu'avec desdaing et rebut, comme, Hai vous me faschez, Hui molestiam exhibes mihi.

Qui Ha, Cerchez Avoir.

Il ha, Habet.

Il en ha, Certe captus est.

Il ha de quoy donner, Habet quod det.

Qui ha neuf ans, Genitus annos nouem.

Traductions

ha

ha!

ha

aha

ha

Ha

ha

HA

ha

HA

ha

חה

ha

ヘクタール

ha

ha

[ˈa] abr (=hectare) → ha.

ha

ah [ˈa]
excl → oh
nm inv
pousser des ho! et des ha! (= s'extasier) → to ooh and ah