hameçon

hameçon

n.m. [ lat. hamus ]
Crochet métallique servant à accrocher l'appât au bout d'une ligne de pêche.
Mordre à l'hameçon,
se laisser séduire par des apparences trompeuses, tomber dans un piège.

HAMEÇON

(a-me-son) s. m.
Petit crochet armé de pointes, qu'on met au bout d'une ligne avec de l'appât pour prendre du poisson.
Comme les poissons sont pris à l'hameçon et les oiseaux au filet, aussi les hommes se trouvent surpris par l'adversité, lorsque tout d'un coup elle fond sur eux [SACI, Bible, Ecclésiaste, IX, 12]
Le poisson a mordu à l'hameçon, il a saisi l'appât. Fig. Mordre à l'hameçon, se laisser séduire par l'apparence de quelque chose d'agréable ou d'utile. Dès qu'on lui eut proposé l'affaire, il mordit à l'hameçon. Hameçon armé, hameçon attaché aux lignes avec un fil de fer, pour pêcher le brochet, qui alors ne peut couper la ligne.
Fig. Ce qui attire et trompe comme fait l'hameçon.
Ces femmes.... Parmi leur point coupé tendent leurs hameçons [RÉGNIER, Sat. IX]
Il a pris l'hameçon [MOL., l'Ét. III, 2]
Tous deux également sont propres à gober les hameçons qu'on leur veut tendre [ID., Pourc. II, 3]
Il fut proposé de négocier avec le premier président ; mais cet hameçon fut modestement mais très fermement rejeté [SAINT-SIMON, 26, 48]
Outil de serrurier que l'on appelle aussi archet.
Terme de botanique. Organe aigu et recourbé ou crochu.
Terme de zoologie. Hameçon de mer, le leptocéphale morisien.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    [Le poisson qui a échappé au pêcheur] Toz jors sera en soupeçon Que ce ne soient ameçon [, Roman de la Poire]
  • XIVe s.
    Lignes du long à mettre amechons [, Ordonn. des rois, t. VII, p. 779]
  • XVe s.
    Tant d'ameçons et tant d'afficqués [VILLON, Repues franch. l'Acteur.]
  • XVIe s.
    L'on prend aussi des canars au hameçon presques comme poissons [O. DE SERRES, 995]
    Comme respondit ce philosophe ancien à celui qui se mocquoit de quoy il n'avoyt sceu gaigner la bonne grace d'un tendron qu'il pourchassoit : Mon amy, le hameçon ne mord pas à du fromage si frais [MONT., III, 363]
    Hamasson ou hamaçon (h aspirée) [PALSGRAVE, p. 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, hanzin, anzin, ainche ; normand, haim et aingue ; espagn. anzuelo ; portug. anzol ; ital. ancino. De ces formes les unes (hameçon) sont faites du latin hamus, avec le diminutif icionem, les autres (ancino, hanzin, etc.) avec le diminutif icinus (voy. HAIM).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    HAMEÇON. Ajoutez :
    Sorte de papillon, bombyx hamula.

    HISTORIQUE

    • Ajoutez :
    • XIIe s.
      Li uns des deus homes nagoit [ramait], Al amençon l'autres pescoit [, Perceval le Gallois, V. 4681]

hameçon

HAMEÇON. n. m. Crochet de fer à pointe barbelée, que l'on met au bout d'une ligne, avec de l'appât, pour prendre du poisson. Prendre du poisson à l'hameçon. Le poisson s'est pris à l'hameçon, a pris à l'hameçon, a mordu à l'hameçon, a avalé l'hameçon.

Fig. et fam., Mordre à l'hameçon. Voyez MORDRE.

En termes de Botanique, il se dit d'une Épine crochue ou d'un poil recourbé.

hameçon

Hameçon, Hamus, voyez Haim.

Garni d'hameçon, Hamatus.

hameçon


HAMEÇON, s. m. [l'h est muette: ame-son: 2e e muet = J. J. Rouss. ou son Imprimeur aspire l'h: "Ils inventèrent la ligne et le hameçon. Dites et l'~ hameçon.] Petit crochet de fer ou de fil d' archal, qu'on met au bout d'une ligne, avec de l'apât, pour prendre du poisson. = En styl. fig. famil. mordre à l'hameçon, prendre l'hameçon, se laisser leurrer, tromper.

Synonymes et Contraires

hameçon

nom masculin hameçon
Crochet métallique.
Traductions

hameçon

Angelhakenhook, fish-hook, fishhookangel, vishaak, lokaas, haakוו (ז), קרס (ז), וָוangelmedekrogfiŝhokoanzueloamo, gancioanzolmetkrokαγκίστρι (amsɔ̃)
nom masculin
petit crochet utilisé pourpêcher

hameçon

[amsɔ̃] nm → (fish) hook