happelourde

(Mot repris de happelourdes)

HAPPELOURDE

(ha-pe-lour-d') s. f.
Pierre fausse qui a l'éclat d'une pierre précieuse.
Vous voulez faire passer entre vos mains les happelourdes pour diamants [BALZAC, liv. VII, lett. 15]
Tout est fin diamant aux mains d'un habile homme ; Tout devient happelourde entre les mains d'un sot [LA FONT., dans le Dict. de BESCHERELLE.]
Fig. et familièrement. Personne d'un extérieur agréable, mais dépourvue d'esprit.
Votre valet cent fois m'a donné de ces bourdes ; C'est nous prendre en un mot pour franches happelourdes [HAUTEROCHE, le Souper, se. 19]
Le duc du Maine usa pour elle [Mme la Princesse] du mot de happelourde, du terme d'imbécile [SAINT-SIMON, 378, 118]
Cheval de belle apparence, mais sans vigueur.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Voulez-vous en lapidaire rusé vous servir d'une astuce pour faire plus priser vos pierres precieuses, faites voir auparavant des happelourdes, et je m'asseure que cette veue fera valoir vostre dessein [, Pelerin d'amour, avis au lecteur]
    Il est à craindre que cette affection [pour une personne] ne vous fasse prendre quelque happelourde au lieu d'un bon capitaine [MONTLUC, Mém. t. II, p. 150, dans LACURNE]
    Par autant que les monts Rhiphées avoient eu celle année grande sterilité de happelourdes, moyennant une sedition de ballivernes meue entre les Barragouins et les Accoursiers [RAB., Pant. II, 11]
    Parquoy, pour descouvrir et sçavoir quelle est la vraye preud'hommie, il ne se faut arrester aux actions, ce n'est que le marc et le plus grossier, et souvent une happelourde et un masque [CHARRON, Sagesse, II, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Happer, lourd, nigaud : trompe-nigaud.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • HAPPELOURDE. - ÉTYM. Ajoutez : M. Meunier, les Composés qui contiennent un verbe à un mode personnel, p. 206, se demandant pourquoi la happelourde n'est pas restée happelourd, puisque c'est une happe-lourdaud, explique que le genre féminin de ce mot en a fait modifier la fin ; c'est ainsi qu'à Paris la rue Vivien est devenue la rue Vivienne, et la rue Dauphin la rue Dauphine.

happelourde

HAPPELOURDE. (H est aspirée.) n. f. Pierre fausse qui a l'éclat et l'apparence d'une pierre précieuse.

happelourde

Happelourde, f. penac. Est un nom composé de deux entiers, happe et lourde, et signifie une chose dont l'apparence est belle, mais le fonds n'est rien qui vaille, où une personne de lourd et grossier esprit est legerement happée et surprinse, comme si lon disoit, c'est une prinse lourde, c. où pend de l'interest, de mesme energie qu'on dit une lourde faulte, et un lourd sault, ou bien comme si vous disiez Happelourdaut, Imprudentis decipula, Casses stupidorum, Ainsi dit on d'un cheval, si fait on d'un homme ou autre chose dont le dehors est tel quaisément il provoque le regardant à les appeler, et neantmoins ce n'est qu'un masque, qui couvre la faineantise: C'est une happelourde.

happelourde

Happelourde, à quoy les simples et lourdauts sont happez et trompez.

happelourde


HAPPELOURDE ou HAPELOURDE, s. f. [l'h est aspirée: 2e et dern. e muet.] Au propre, pierre faûsse, qui a l'éclat et l'aparence d'une vraie pierre précieûse. Au figuré, ce qui a plus d'éclat que de valeur. — Persone, qui sous un bel extérieur n'a pas d'esprit.