harmonieux, euse

HARMONIEUX, EUSE

(ar-mo-ni-eû, eû-z') adj.
Qui a de l'harmonie, un son flatteur pour l'oreille.
On lit qu'en Éthiopie il y avait une statue qui rendait un son harmonieux toutes les fois que le soleil levant la regardait [RÉGNIER, Épît. dédic.]
Unissez en votre musique La flûte à la viole, et la lyre aux tambours ; Que l'orgue à tant de sons mêle un son magnifique, Prête un harmonieux secours [CORN., Trad. du ps. CL.]
Est-il croyable que M. de Saumaise ait dit que les ouvrages de M. de Balzac étaient des sottises harmonieuses ? [, Anti-menagiana, p. 16]
Il est un heureux choix de mots harmonieux ; Fuyez des mauvais sons le concours odieux [BOILEAU, Art p. I]
La force tenait lieu de droit et d'équité.... Mais du discours enfin l'harmonieuse adresse De ces sauvages mœurs adoucit la rudesse [ID., ib. IV]
Toi qui dis aux forêts : répondez au zéphyre ! Aux ruisseaux : murmurez d'harmonieux accords ! Aux torrents : mugissez ! à la brise : soupire ! à l'océan : gémis en mourant sur tes bords ! [LAMART., Harm. I, 1]
Il entendit de loin dans le divin séjour L'harmonieux soupir de l'éternel amour, Les accents du bonheur, les saints concerts des anges [ID., Méd. I, 2]
Par extension. En parlant des personnes, qui lit ou chante avec harmonie.
Gardez-vous d'imiter ce rimeur furieux Qui, de ses vains écrits lecteur harmonieux, Aborde en récitant quiconque le salue [BOILEAU, Art p. IV]
Harmonieux vieillard, tu n'as donc point chanté ? Quelques sons de ta voix auraient tout acheté [A. CHÉN., Idylles, l'Aveugle.]
Dont le style est harmonieux. Le plus harmonieux des poëtes.
Il se dit des choses qui sont en harmonie entre elles. Des couleurs variées et harmonieuses. Il se dit aussi des choses qui sont en harmonie avec elles-mêmes et produisent l'effet de l'harmonie.
L'harmonieux éther, dans ses vagues d'azur, Enveloppe les monts d'un fluide plus pur [LAMART., Harm. II, 4]

ÉTYMOLOGIE

  • Harmonie.