harnois

*harnois

n.m. [ forme anc. de harnais ]
Blanchi sous le harnois,
Litt. qui a vieilli en exerçant son métier.

harnois

HARNOIS. sub. m. (H s'aspire. On pron. Harnès.) L'armure complète d'un homme d'armes. En ce sens il vieillit au propre, et n'est presque plus d'asage qu'en Poésie, et dans quelques façons de parler figurées: Endosser le harnois, pour dire, Embrasser la profession des armes; Blanchir sous le harnois, pour dire, Vieillir dans le métier des armes.

On dit aussi figurém. et par plaisanterie, Endosser le harnois, en parlant d'Un homme d'Eglise, ou d'un homme de Robe, lorsqu'il met les habits de sa profession.

On dit encore fig. et fam. S'échauffer dans son harnois, pour dire, Parler de quelque chose avec beaucoup de véhémence et d'émotion.

harnois

Harnois, se dit plus ordinairement De tout l'équipage d'un cheval de selle. Le harnois de son cheval étoit enrichi de pierreries.

Il se prend encore plus particulièrement pour Le poitrail, le collier, et tout le reste de ce qui sert à atteler des chevaux de carosse ou de charrette. Une paire de harnois dorés. Des harnois de cuir de Russie ou roussi. Harnois de volée. Des harnois de charrette.

On appelle aussi Harnois, Les chevaux et tout l'attirail d'un Voiturier, d'un Roulier, etc. C'est un chemin trop étroit pour les harnois. En ce sens on dit, Cheval de harnois, pour dire, Cheval de charrette.

Il se dit aussi De ce qui sert à prendre des oiseaux, à pêcher des poissons d'eau douce.

harnois

Harnois d'homme d'armes, Grauis armatura, Lorica, Arma.

Harnois à la legiere, Armatura leuis.

Le harnois ou semblable despouille prinse sur les ennemis, fichée sur un posteau, Trophaeum.

Forger harnois, Facere arma.

Mettre jus les harnois, Arma deponere.

Rendre les harnois et bastons de defense, Arma tradere.

Gens de cheval vestus de harnois, Loricati equites.