hâte

(Mot repris de hate)
Recherches associées à hate: gate

*hâte

n.f. [ du frq. haist, violence ]
Grande rapidité à faire qqch : Il a mis trop de hâte à finir son travail célérité précipitation
À la hâte,
précipitamment.
Avoir hâte de (+ inf.), que (+ subj.),
être impatient de, que : Elle a hâte de le rencontrer. J'ai hâte qu'il rentre.
En hâte ou en toute hâte,
sans perdre de temps : Nous avons évacué les locaux en toute hâte d'urgence

hâte

('ɑt)
nom féminin
1. fait de ne pas attendre pour agir une hâte excessive
2.
être impatient, pressé J'ai hâte de te voir !
3.
avec précipitation, très rapidement Il a fait sa valise à la hâte et il a oublié ses chaussettes.
4.
avec une grande rapidité s'en aller en hâte

HÂTE1

(hà-t') s. f.
Activité à faire, promptitude à faire.
Vous avez trop de hâte [PASC., Prov. 16]
Cet empressement, cette hâte, pour arriver où personne ne vous attend, cette agitation dont la curiosité est la seule cause, vous inspire peu d'estime pour vous-même [STAËL, Corinne, I, 2]
Avoir hâte, avoir une grande hâte, avoir grande hâte, avoir extrêmement hâte, être très pressé.
Il me semblait que j'avais une extrême hâte de partir [VOIT., Lett. 16]
À côté d'une grande hâte, on dit aussi grand'hâte (voy. GRAND).
Semeï de Bahurim, fils de Gera, de la tribu de Benjamin, vint à grand' hâte avec ceux de Juda au-devant du roi David [SACI, Bible, Bois, I, XIX, 6]
Si vous avez hâte, courez devant, se dit à un homme impatient ou qui fait l'empressé. En hâte, avec hâte, loc. adv. Promptement, en diligence. Il partit en grande hâte.
Que de ces lieux maudits en hâte elle s'exile [CORN., Œdipe, V, 10]
Elle y revint à grande hâte [STAAL, Mém. t. I, p. 152 (éd. 1821).]
À la hâte, loc. adv. Avec précipitation.
Je lui dresse un bûcher à la hâte et sans art [CORN., Pomp. V, 1]
Elle bâtit un nid, pond, couve et fait éclore à la hâte.... [LA FONT., Fabl. IV, 22]
Nous avons été très contents de vos remarques sur les Horaces ; beaucoup moins de celles de Cinna, qui nous ont paru faites à la hâte [D'ALEMBERT, Lett. à Voltaire, 8 sept. 1761]

PROVERBE

    Mieux vaut bonne attente que mauvaise hâte, c'est-à-dire il vaut mieux attendre une bonne occasion que de se presser et en saisir une mauvaise.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Pourquoi m'as envoyée en grant haste et en coite ? [, Berte, XXIX]
    Car qui est pleins de fole haste à la fois son bon tans en gaste [, Blonde et Jehan, 1521]
  • XVe s.
    Et le fit on armer en grand haste [FROISS., I, I, 110]
  • XVIe s.
    Le coup pour la haste n'ayant pas esté bien assené [MONT., II, 33]
    Duicts à faire cinq lieues en cinq heures, et six s'il y avoit haste [ID., II, 96]
    Couvrir un logis à la haste et le fortifier [ID., IV, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, hâse ; de l'allem. Hast ; anc. scand. hastr.

HÂTE2

(hâ-t') s. f.
Autre prononciation de haste 2

hâte

HÂTE. (H est aspirée.) n. f. Extrême promptitude, vivacité, rapidité avec laquelle on fait quelque chose. La hâte, la grande hâte avec laquelle il fait toutes choses est cause qu'il ne fait jamais rien de bien.

Avoir hâte, avoir une grande hâte, avoir grande hâte, avoir extrêmement hâte, Être extrêmement pressé de faire quelque chose. J'ai hâte d'en finir. On dit aussi Faire hâte, Se hâter.

EN HÂTE, EN TOUTE HÂTE, EN GRANDE HÂTE, AVEC HÂTE, À LA HÂTE, loc. adv., Sans perdre aucun temps. Se rendre quelque part en grande hâte, en toute hâte. Écrire à la hâte. On a dépêché cette affaire à la hâte.

hâte


HâTE, s. f. HâTER, v. act. [l'h s'aspire: 1re lon. 2e e muet au 1er, é fer. au 2d.] Hâte, promptitude, précipitation. "La grande hâte, avec laquelle il fait toutes chôses, est caûse qu'il ne fait rien de bien. = Avoir hâte, ou une grande hâte de faire, être fort pressé de, etc. = Avec hâte; en hâte. "Dépêcher un courrier en hâte, promptement. = À~ la hâte; avec précipitation. "On voit bien que cela a été fait à la hâte. "Rârement fait on bien les chôses quand on les fait à la hâte.
   HâTER, presser, diligenter. "Hâter son départ. = Faire dépêcher. Hâter la besogne; le diner. "Hâtez ces gens là; qu'ils se dépêchent. = Il est surtout usité avec le pron. pers. Se hâter:
   Hâte-toi, viens à mon secours!
   Je sens, tels que l'ombre légère.
   S'évanouïr mes tristes jours.
       Le Franc.
Il régit souvent de: "Hatez-vous de partir. Mais l'actif n'a ce régime que dans cette expression proverbiale. "On le hâtera bien d'aller: on lui fera bien faire ce qu'on souhaite. "Trouvant toujours que le tems marche assez, sans qu'on le hâte d'aller. SÉV. * Le P. Barre (Hist. d'Allem.) dit toujours hâter de, etc. "C'est ce qui le hâta de prendre ce parti. "Cette faction le hâta de sacrifier ces places à l'atente d'une alliance imaginaire. — Souvent l'analogie trompe. — Rollin a dit aussi: "Ils comencèrent à fraper le cheval, pour le hâter de marcher. H. ANC.

Synonymes et Contraires
Traductions

hâte

הזדרזות (נ), החשה (נ), חופזה (נ), חטף (ז), חיפזון (ז), מהירות (נ), רהיטות/רהיטה (נ), רְהִיטוּת/רְהִיטָה, חֲטָף, חָפְזָה, חִפָּזוֹן, מְהִירוּת, הִזְדָּרְזוּת, הֶחְשָׁה

hâte

haas, spoed

hâte

fart, hast

hâte

hasto, rapideco

hâte

prisa

hâte

fart

hâte

fart, hast

hâte

acele

hâte

[ˈɑt] nf
(= précipitation) → haste
à la hâte → hurriedly, in a hurry, hastily
Elle s'est habillée à la hâte → She got dressed hurriedly.
en hâte → posthaste, with all possible speed
(= impatience) avoir hâte de (= être impatient de) → to be eager to, to be anxious to
J'ai hâte de te voir → I can't wait to see you.