haussement

(Mot repris de haussements)

*haussement

n.m.
Action de hausser : Il a dédaigné le conseil d'un haussement d'épaules.

haussement

('osmɑ̃)
nom masculin
fait de lever ses épaules pour exprimer son agacement ou son indifférence Il lui répondit par un haussement d'épaules.

HAUSSEMENT

(hô-se-man) s. m.
Action de hausser, d'élever quelque chose. Le haussement d'un mur. Un haussement d'épaules, mouvement qu'on fait par dédain ou par mépris.
Fig. Le haussement des monnaies, augmentation de leur valeur numéraire.
La banque était épuisée ; ce haussement de la valeur numéraire des espèces acheva de la décrier [VOLT., Dict. phil. Banque.]
Haussement du prix des denrées, enchérissement.
Le haussement de la voix, action de parler d'une voix plus forte.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    ....Tascher à rendre le salaire des serviteurs le plus petit qu'on pourra, pour la consequence du haussement tous-jours prejudiciable au mesnager [O. DE SERRES, 41]

ÉTYMOLOGIE

  • Hausser.

haussement

HAUSSEMENT. (H est aspirée.) n. m. Action de hausser quelque chose. Il se dit particulièrement du Mouvement qu'on fait des épaules, pour marquer de l'indignation ou du mépris. Il a fait un haussement d'épaules.

haûssement


HAûSSEMENT, s. m. [On aspire l'h:Hôceman: 1re lon. 2e e muet.] Action de hausser. L' Acad. ne le dit que des épaules, qu'on haûsse, en signe d'indignation ou de mépris. — Trév. dit: le haussement d'un mur, de la voix, de la parole. Les Écrivains Politiques le disent du change des Actions. Voy. HAûSSE.

Traductions

haussement

lift

haussement

(het) optrekken

haussement

alzata

haussement

skuldertræk

haussement

[ˈosmɑ̃] nm
haussement d'épaules → shrug
haussement de sourcils
... demanda-t-elle avec un haussement de sourcils ironique → ... she asked, raising her eyebrows ironically.