havage


Recherches associées à havage: gavage

*havage

n.m.
Dans les mines, opération consistant à détacher de la roche du gisement.

HAVAGE1

(ha-va-j', h aspirée) s. m.
Ancien terme d'impôt. Droit de prélever sur chaque sac de blé exposé au marché autant de grains que les mains pouvaient en contenir.
Les droits connus sous le nom de coutume, hallage, havage, cohue..., sont supprimés [, Loi du 15-28 mars 1790, titre 2, art. 19]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le havage de chascun sestier de blé vendu en la ville de Chartres hors franchise [DU CANGE, havagium.]

ÉTYMOLOGIE

  • Bas-lat. hava, havata, haveia ; anc. franç. havée, sorte de mesure qui vient du lat. habere, avoir, et exprime primitivement ce qu'on peut avoir, tenir dans les mains.

HAVAGE2

(ha-va-j', h aspirée) s. m.
Terme d'exploitation houillère. Opération consistant à faire une entaille parallèle à la stratification des couches de houille, pour permettre l'abattage.
Nom donné aux petites couches de houille ou de schiste tendre qui se trouvent au toit, au mur, ou dans la couche de houille, et au moyen de laquelle les mineurs détachent la veine.

ÉTYMOLOGIE

  • Haver (voy. ce mot au Supplément).

havage

HAVAGE. s.m. Voyez AVAGE.