hem


Recherches associées à hem: JEM

*hem

[ ɛm] interj.
1. Exprime le doute : Hem ! C'est vous qui le dites.
2. Sert à attirer l'attention : Hem ! S'il vous plaît.

HEM1

(hèm') interj.
On s'en sert pour appeler. Hem, hem, venez çà.
On s'en sert aussi pour interroger.
As-tu l'effronterie de m'assurer que tu n'as rien vu ? hem ! réponds, parle [HAUTEROCHE, le Coch. 3]
Beau-père, ainsi je crois que je suis gentilhomme ; Hem ? [TH. CORN., Comt. d'Orgueil, II, 1]
On me parlait, je n'entendais pas : hem ! quoi, que voulez-vous ? voilà tout ce qu'on pouvait tirer de moi [MARIVAUX, Marianne, 6e part.]
On l'emploie pour se débarrasser la gorge.
La, la.... hem, hem, écoute avec soin, je te prie [MOL., Fâch. I, 5]
Damis : Hem, hem, hem. - Lavigne : Voilà une mauvaise espèce de rhume [DANCOURT, la Parisienne, sc. 1]
S. m.
Sa façon de tousser, son hem, j'attrape tout [HAUTEROCHE, Bourg. de qualité, II, 2]
Hem, hem, se dit quelquefois pour faire comprendre, sans l'exprimer, une pensée, et surtout une pensée défavorable.
Cette Raimond est assurément hem, hem, avec cette coiffe que vous connaissez [SÉV., 5 nov. 1676]

HEM2

(hèm') s. m.
Terme de médecine. Sensation d'embarras qui, se faisant sentir dans l'arrière-gorge, porte à faire une expiration courte et rauque, et qui est un des symptômes fréquents de l'angine glanduleuse.

hem

HEM. (H est aspirée.) Interjection dont on se sert pour appeler. Hem, hem, venez ici.

Elle exprime aussi le doute, l'hésitation, la défiance.