hérisson

(Mot repris de herisson)

*hérisson

n.m. [ lat. ericius ]
1. Mammifère insectivore au dos recouvert de piquants, qui peut se rouler en boule s'il est menacé.
2. Fig., fam. Personne d'un abord difficile.
3. Brosse métallique sphérique qui sert au ramonage.
4. Ensemble de couronnes de métal étagées et garnies de chevilles pour faire égoutter les bouteilles égouttoir à bouteilles

HÉRISSON

(hé-ri-son) s. m.
Genre de mammifères qui se nourrissent d'insectes et de fruits, et dont la peau est couverte de piquants longs et roides formés de poils agglomérés, famille des insectivores ; on y distingue le hérisson de nos pays, erinaceus europaeus, L.
Le renard sait beaucoup de choses, le hérisson n'en sait qu'une, disaient proverbialement les anciens : il sait se défendre sans combattre, et blesse sans attaquer [BUFF., Quadrup. t. II, p. 310]
Un hérisson qui s'était glissé dans la cuisine découvrit une petite marmite, en tira la viande et y fit ses ordures [ID., ib. p. 312]
Fig. et familièrement. Personne d'un caractère difficile. Adj. et familièrement. Hérisson, hérissonne, fâcheux, difficile, revêche, qu'on ne sait comment prendre.
La madame Grognac a l'humeur hérissonne [REGNARD, le Distr. I, 5]
Jamais de la vie je ne vous ai vu si hérisson [, Théât. ital. dans LE ROUX, Dict. comique]
Hérisson de Madagascar, le tenrec. Hérisson de mer, oursin.
La forme des hérissons de mer varie beaucoup : il en est d'arrondis ou de façonnés comme des boutons ou des turbans, et d'aplatis comme des gâteaux, etc. cette diversité de forme a fait naître différentes dénominations plus ou moins arbitraires ; on dit les hérissons en turban, les hérissons en gâteau, etc. [BONNET, Contempl. nat. II, 23, note 2]
Nom qu'on donne aux poissons des genres diodon et tétrodon. Hérisson blanc, ou barbet blanc, larve de coccinelle. Hérisson, nom vulgaire de plusieurs coquilles du genre des rochers. Espèce de champignon rameux, bon à manger, hydnum erinaceum, BULL. S. f.
Hérissonne, ou martre, chenille du genre bombyx, bombyx caja, [FABR., ]
Lorsqu'en se promenant dans le poudrier notre hérissonne venait à rencontrer le cadavre, elle y plongeait de nouveau sa tête et ses premières jambes, comme la première fois, [BONNET, Observ. 17e, Insectes]
Terme de mécanique. Roue motrice verticale portant des chevilles ou mentonnets disposés comme les piquants d'un hérisson.
Terme de guerre. Barrière faite d'une poutre armée de quantité de pointes de fer qu'on met aux portes des villes et qui tourne sur un pivot pour ouvrir ou fermer le passage. Ancien terme militaire. Hérisson foudroyant, espèce de bombe hérissée de piquants de fer.
Assemblage de pointes de fer qu'on met aux grilles pour empêcher les voleurs de les escalader.
Morceau de bois servant à faire égoutter la vaisselle lavée.
Rouleau garni de chevilles, pour écraser les mottes de terre dans les champs labourés.
Terme de fumiste. Tige garnie tout à l'entour de lames de fer longues et un peu flexibles servant à ramoner à la corde les cheminées trop étroites pour que le ramoneur y puisse monter.
L'enveloppe épineuse de la châtaigne.
10° Nom d'un fruit des Indes orientales de la figure et de la grosseur d'une poire, mais couvert d'une écorce hérissée d'épines, c'est le fruit du corossol muriqué, anona muricata. L., anonacées.
11° Nom d'une ancienne coiffure en cheveux que se faisaient les femmes.
Il [le canard siffleur huppé] a toute la tête coiffée de belles plumes rousses, déliées et soyeuses relevées sur le front et le sommet de la tête en une touffe chevelue qui pourrait avoir servi de modèle à la coiffure en cheveux dont nos dames avaient un moment adopté la mode sous le nom de hérisson [BUFF., Ois. t. XVII, p. 265]
C'est ainsi qu'avec leur maudit hérisson ils me firent une tête monstrueuse [GENLIS, Théât. d'éduc. la Colombe, sc. 3]
12° Terme de construction. En hérisson, se dit des briques, des moellons plats, lorsqu'ils sont rangés de champ à la partie supérieure d'un mur. Poser des briques en hérisson. Des murs terminés en hérisson.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    La pierre refuge as heriçuns [, Liber psalm. p. 152]
    Dunc [les Normands] s'en cloent [de peaux de bœuf] tut environ, Cum se ce fust un heriçon [BENOIT, II, 5945]
    Les borcs esprit et aluma, La vile art [brûla] toute et les mesons ; Murs abati et herichons [sorte de fortification] [, Rou, ms. p. 266, dans LACURNE]
  • XIIIe s.
    La pierre chevée est refuiz as heriçons [, Psautier, f° 124]
    ....Aucune orrible haire Qui plus est ague et poignans, Quant ele est as costes joignans, Que ne seroit uns pelicons De piaus de velus hericons [, la Rose, 20428]
  • XVe s.
    Gens d'armes qui yssoient de Paris touttesfois qu'ils vouloient, hors de Paris pour piller ; quant ils revenoient, ils estoient aussi troussez [chargés] de biens que fait le heriçon de pommes [, Journ. de Paris sous Charles VI et VII, 1417]
  • XVIe s.
    Le dehors et dessus de sa coquille [de l'oursin] est tout garny d'un poil dur et poignant comme celui d'un herisson, aussi ledit poisson s'appelle herisson [PALISSY, 38 et 39]
    Il a un herisson dans le ventre ; s'il ne boit, il le pique [OUDIN, Cur. fr.]
    Parez l'herisson, il semblera baron [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, ireson, ureson, iureson ; nam. ièreson, nièreson ; Hainaut, hirchon, hurchon ; picard, hérichon, irechon ; génev. l'hiresson ; provenç. erisso, hirisso ; espagn. erizo ; portug. ouriço ; du latin hericius ou ericius, hérisson, qui est de même racine que le terme grec traduit par hérisson. L'espagnol erizo et autres viennent de hericius ; le français hérisson vient d'une forme augmentée, hericionem.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    HÉRISSON. - HIST.
  • XIVe s. Ajoutez :
    À un homme qui a amené au roy un petit herson de Foix jusques à Montauban [, Notes extraites des comptes de Jeanne d'Albret et de ses enfants, 15561608, dans Revue d'Aquitaine, mai 1867, p. 546]

hérisson

HÉRISSON. (H est aspirée.) n. m. Petit mammifère insectivore dont la peau du dos est toute couverte de longs piquants composés de poils agglomérés. Le hérisson se met tout en un peloton, tout en une boule, quand on l'approche.

Il désigne encore, en termes d'Histoire naturelle, des animaux comme l'Oursin, des coquillages, des champignons qui présentent des piquants.

Il se dit figurément d'un Homme d'une susceptibilité irritable. C'est un vrai hérisson.

Par analogie, HÉRISSON a, dans la langue technique, une foule d'emplois pour désigner les Objets rappelant la forme spéciale de cet animal par les pointes de fer ou les chevilles de bois dont ces objets sont garnis. Il se dit spécialement d'un Égouttoir à bouteilles, d'un Rouleau qui sert à écraser les mottes de terre d'un champ, d'une Sorte de tige de ramonage, etc. En termes de Mécanique, il se dit d'une Roue dont les dents ou rayons sont plantées sur la circonférence extérieure.

Il s'est dit aussi, en termes de Guerre, d'une Poutre portée par le milieu sur un pivot et garnie de quantité de pointes de fer, qui servait, aux portes des villes, pour ouvrir et fermer le passage selon qu'il était nécessaire.

HÉRISSONNE, n. f., se dit d'une Variété de chenille, de l'Enveloppe de la châtaigne, d'une variété de poire.

herisson

Herisson, Herinaceus, Echinus, Herix, Hericius.

hérisson


HÉRISSON, s. m. [l'h s'aspire: héri-son: 1re é fer.] Petit animal, dont la peau est toute couverte d'une sorte de poil, long, dur, piquant et hérissé. = C'est aussi le nom de deux machines, qu'il serait trop long de décrire.

Traductions

hérisson

Igelegel, flessendroogrek, prikkeldraadversperring, reeks scherpe punten [hek], stugkophedgehogקיפוד (ז), קִפּוֹדkrimpvark, rolystervark, ystervarkeriçóježekerinacoerizosiiliriccioericiusouriço, ouriço-cacheiroariciёж, ежigelkottσκαντζόχοιροςقُنْفُذpindsvinježハリネズミ고슴도치pinnsvinjeżเม่นkirpicon nhím刺猬 (ˈeʀisɔ̃)
nom masculin
petit animal recouvert depiquants

hérisson

[ˈeʀisɔ̃] nmhedgehog