hersé

herse

HERSE. (H est aspirée.) n. f. Instrument de labourage, qui a d'un côté divers rangs de dents, lesquelles, étant tournées vers la terre, servent à rompre les mottes d'une terre labourée, ou à recouvrir les grains nouvellement semés. On n'a pas encore passé la herse sur ce champ.

Il se dit aussi d'une Espèce de grille ou de treillis à grosses pointes de bois ou de fer, qui était ordinairement placée entre le pont-levis et la porte d'une ville, d'un château, pour en défendre l'entrée, et qui se levait selon les occasions. Quand une partie des ennemis fut entrée, on abattit la herse, on fit tomber la herse.

Il se dit, dans les Églises, d'une Sorte de chandelier surmonté d'un triangle sur les pointes duquel on met des cierges.

Il se dit encore, en termes de Théâtre, de l'Appareil d'éclairage de la scène dissimulé par les décors.