herse

*herse

n.f. [ lat. hirpex ]
1. Instrument agricole formé d'un châssis muni de dents métalliques, que l'on traîne sur le sol pour l'ameublir ou l'égaliser.
2. Pièce de bois munie de pointes servant à barrer une route.
3. Anc. Grille coulissante armée de pointes à sa partie inférieure, que l'on abaissait pour interdire l'accès d'une forteresse, d'un château fort.

herse

('ɛʀs)
nom féminin
1. agriculture instrument tiré par un tracteur qui sert à casser les mottes de terre passer la herse dans un champ
2. grille pointue qui empêchait d'entrer dans un château fort abaisser la herse pour empêcher les ennemis d'entrer

HERSE

(hèr-s') s. f.
Instrument d'agriculture, composé de pièces de bois qui se croisent et qui par-dessous sont armées de pointes propres à diviser la superficie du sol, à l'égaliser, et principalement à recouvrir les semences immédiatement après l'ensemencement. Passer la herse sur un champ.
Terme de pêche. Instrument semblable à la herse ordinaire, auquel on attache des bœufs ou un cheval qui le traînent sur le sable à la basse mer pour en faire sortir le poisson.
Terme de fortification. Contre-porte armée de pointes de fer par le bas, qui, étant suspendue à une corde, peut être lâchée à propos pour fermer le passage. Terme militaire. Herse d'attrape, herse posée les dents en l'air au milieu d'un chemin pour en interdire le passage.
Barrière devant les grandes maisons.
Espèce de candélabre servant à mettre plusieurs cierges aux grandes cérémonies de l'église. À l'Opéra, tablette cachée au spectateur, sur laquelle on mettait des lampions pour éclairer vivement un point de la décoration.
Terme de parcheminier. Appareil pour tendre les peaux avant de les faire sécher.
Terme de marine. Corde qui sert à attacher les poulies.
Terme de charpente. L'épure d'un comble. Herses de la croupe, pièces de bois qui se croisent dans la charpente d'un pavillon carré.
Terme de botanique. Le genre herse, voy. TRIBULE.
10° Espèce de poisson du Nil.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    En cele place, à bues [bœufs] e à herce severerent [séparèrent] furment de la paille sulunc l'usage del païs [, Rois, p. 218]
  • XIVe s.
    Services de herces et de charrues [DU CANGE, hercia.]
  • XVe s.
    Et le rangerent en leurs batailles, celle du prince tout devant, leurs archers mis en maniere d'une herse et les gens d'armes au fond de la bataille [FROISS., I, I, 287]
    Une grande croix d'or, ouvrée à œuvre de Damas, en laquelle a du fust de la vraye croix, et en la herse a du clou dont fut cloué Nostre Seigneur en la croix [DE LA BORDE, Émaux, p. 340]
  • XVIe s.
    En une herse bien dentée n'y fault [manque] nulle dent [LEROUX DE LINCY, Prov. t. I, p. 77]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, îpe, îpre ; namur. hîpe ; Hainaut, hierse ; Dauphiné, herpi ; bas-lat. hercia ; ital. erpice ; du lat. hirpex, hirpicis, qui était une herse particulière pour les mauvaises herbes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    HERSE. Ajoutez :
    11° Terme de zoologie. Chez les squales, sorte de franges garnissant les arcs branchiaux.
    Les dents piliformes [chez un squale, le pèlerin] sont en grand nombre pour chacune des herses ; nous en avons compté 1345 environ à la herse antérieure de l'arc branchial intermédiaire, et 1000 sur la herse postérieure ; cela pour un seul côté du corps [GERVAIS, Acad. des sc. Comptes rend. t. LXXXII, p. 1240]

herse

HERSE. (H est aspirée.) n. f. Instrument de labourage, qui a d'un côté divers rangs de dents, lesquelles, étant tournées vers la terre, servent à rompre les mottes d'une terre labourée, ou à recouvrir les grains nouvellement semés. On n'a pas encore passé la herse sur ce champ.

Il se dit aussi d'une Espèce de grille ou de treillis à grosses pointes de bois ou de fer, qui était ordinairement placée entre le pont-levis et la porte d'une ville, d'un château, pour en défendre l'entrée, et qui se levait selon les occasions. Quand une partie des ennemis fut entrée, on abattit la herse, on fit tomber la herse.

Il se dit, dans les Églises, d'une Sorte de chandelier surmonté d'un triangle sur les pointes duquel on met des cierges.

Il se dit encore, en termes de Théâtre, de l'Appareil d'éclairage de la scène dissimulé par les décors.

Traductions

herse

מורג (ז), משדדה (נ), מתחחה (נ), קלטרת (נ), מוֹרַג, קַלְטֶרֶת

herse

brány

herse

harve

herse

Egge

herse

harrow

herse

äes, hara

herse

drljača

herse

borona

herse

써레

herse

akėčios

herse

eg, egge

herse

brona

herse

grapă

herse

brána

herse

brana

herse

harv

herse

คราด

herse

[ˈɛʀs] nf
(= outil agricole) → harrow
[château] → portcullis