hiéroglyphé


Recherches associées à hiéroglyphé: dynastie

hiéroglyphe

HIÉROGLYPHE. n. m. T. d'Archéologie. Nom donné aux caractères dont se servaient les anciens Égyptiens pour exprimer leur pensée. Il ne s'applique avec exactitude qu'aux Seuls caractères sacrés, sculptés ou peints, représentant des objets naturels; mais on l'étend à Tout le système d'écriture des Égyptiens. Un monument couvert d'hiéroglyphes. Déchiffrer, traduire des hiéroglyphes.

Il se dit quelquefois, figurément et familièrement, d'un Style, d'une écriture, d'un langage difficile à comprendre.

hiéroglyphe


HIÉROGLYPHE, s. m. HIÉROGLYPHIQUE, adj. [Iéroglife, fike: 2e é fer. dern. e muet. — Le P. Sicard écrit Jéroglife, contre l'usage et la prononciation. — M. Linguet le fait fém. C'est probablement une faute d'impression. "Hyéroglyphes convenues dans l'école de M. l'Abé de l'Épée. Il faut dire, convenus.] Hiéroglyphe, caractère symbolique, et qui contient quelque chôse de mystérieux. Hiéroglyphique, qui apartient aux hiéroglyphes. "Toute la Théologie des Égyptiens étoit exprimée par des hiéroglyphes, par des caractères hiéroglyphiques. "La place de St. Jean de Latran est décorée par un obélisque égyptien, chargé d'hiéroglyphes. La Lande. = L'Acad. dit, Symbole hiéroglyphique: cela sent un peu le pléonasme: car symbole et hiéroglyphe sont assez synonimes, et c'est comme si l'on disait, hyéroglyphe hyéroglyphique.