hiéropé

HIÉROPÉ

(i-é-ro-pé) s. m.
Terme d'antiquité. Nom, à Athènes, d'un officier chargé de veiller à ce que, dans les sacrifices publics, les victimes fussent irréprochables. À Éleusis a été trouvée une inscription relative au sacrifice que les dix hiéropés officiels y accomplissaient tous les cinq ans, au nom de la république.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, sacré, et, faire. On écrit hiéropée.