hic

(Mot repris de hics)

*hic

[ ik] n.m. inv. [ de la phrase latine hic est quaestio, ici est la question ]
Fam. Difficulté principale d'une situation, d'une question : Nous manquons de temps ; voilà le hic écueil, obstacle, problème

hic

('ik)
nom masculin
problème, difficulté principale C'est bien là le hic. Il y a un hic quelque part.

HIC

(ik ; mais, bien que l'h ne soit pas aspirée, on n'élide pas l'e muet de l'article) s. m.
Terme familier. Le nœud ou la principale difficulté d'une affaire. Voilà le hic.
Ils ont connu mon innocence, ils m'ont remis en liberté : oui, mais répliqua-t-il, vous ont-ils restitué vos effets ? c'est là le hic [LE SAGE, Est. Gonz. ch. 44]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. hic, ici, c'est-à-dire hic est quaestio, là est la question. Dans l'ancien français on s'est servi de hic, hec pour dire l'homme et la femme :
    La gramaire hic à hec accouple, Mais nature mal dit la cople, Quant hic et hic joignent ensemble [il s'agit de sodomie] [, Hist. de Ste-Leoc. f° 30, dans LACURNE]

hic

HIC. (H est aspirée.) n. m. Mot emprunté d'un adverbe latin signifiant Ici et qui se dit familièrement du Noeud ou de la Principale difficulté d'une affaire. Voilà le hic. C'est là le hic.

hic


HIC, s. m. [L'h est aspirée.] En st. fam. le noeud, la principale dificulté d'une afaire. "Voilà le hic; c'est-là le hic.

Traductions

hic

[ˈik] nmsnag