hippomane

HIPPOMANE1

(i-ppo-ma-n') s. f.
Suivant les anciens, fluide muqueux qui découle de la vulve des cavales en chaleur, et qui excite l'ardeur des chevaux. On trouve aussi hippomanès.
C'est cette liqueur que les Grecs ont appelée l'hippomanès de la jument, et dont ils prétendent qu'on peut faire des filtres, surtout pour rendre un cheval frénétique d'amour [BUFF., Quadrup. t. I, p. 68]
Nom donné à des corps libres ou pédiculés, de forme variable, ovoïdale ou aplatie, qui flottent dans le liquide allantoïdien, ou sont suspendus à la face interne de l'allantoïde de la jument.

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé du mot grec signifiant cheval, et verbe grec traduit par rendre fou.

HIPPOMANE2

(i-ppo-ma-n') s. m.
Terme de botanique. Nom du mancenillier, hippomane mancinella, L. euphorbiacées.

HIPPOMANE3

(i-ppo-ma-n') s. m.
Celui qui a une passion pour les chevaux, qui monte très souvent à cheval.

ÉTYMOLOGIE

  • Hippo...., et terme grec signifiant être fou.

hippomane

HIPPOMANE. n. m. Il se disait, chez les anciens, de la Liqueur blanchâtre qui s'écoule des parties génitales de la jument lorsqu'elle est en chaleur, et à laquelle on attribuait une vertu aphrodisiaque très puissante.

Il se disait également d'une Partie de l'arrière-faix de la jument.