histoire

histoire

n.f. [ lat. historia ]
1. Ensemble des faits décisifs situés dans le passé concernant un sujet, une période, un domaine marquants pour l'humanité ; ouvrage relatant ces faits : L'histoire du xxe siècle. Elle lit une histoire du Québec.
2. Partie du passé postérieure à l'apparition de l'écriture (par opp. à préhistoire) : L'histoire moderne.
3. Science qui étudie le passé de l'humanité : Elle fait des études d'histoire.
4. Mémoire que la postérité garde du passé : Cette date restera dans l'histoire.
5. Suite des événements, des faits, des états qui ont marqué l'évolution d'une discipline, d'un domaine, d'un concept ; ouvrage décrivant cette évolution : L'histoire des sciences. L'histoire d'un mot
son évolution phonétique et morphologique
6. Récit d'actions, de faits réels ou fictifs : J'adore ces histoires de voisinage
anecdote : Elle invente des histoires de fantômesNe dévoilez pas la fin de l'histoire.
conte, légende : Ne dévoilez pas la fin de l'histoire.
7. Succession d'événements affectant qqn ou qqch : Elle a raconté l'histoire de son grand-père
biographie, vie : Il est impliqué dans cette histoireL'histoire de ce bijou est étonnante.
affaire, aventure : L'histoire de ce bijou est étonnante.
8. Propos mensongers ; balivernes : Quand je lui demande des explications, il me raconte des histoires
fable : Elle a inventé toute une histoire pour expliquer son absence
9. Fam. Ensemble de complications engendrées à partir d'un événement : Chercher des histoires
chercher querelle : Il fait toute une histoire à cause d'une petite tacheIls me créent des histoires pour cinq minutes de retard
drame, incident : Ils me créent des histoires pour cinq minutes de retard
10. Désaccord à propos de qqch : Cette histoire d'héritage a duré des années
C'est toute une histoire,
c'est long à raconter.
Histoire de (+ inf.),
Fam. dans l'intention de : Discutons, histoire de passer le temps.
Histoire drôle,
court récit destiné à faire rire.
Histoire naturelle,
Vieilli sciences naturelles : Muséum d'histoire naturelle.
La petite histoire,
les anecdotes concernant le passé ; les faits maraux pittoresques qui se sont produits en marge d'un événement historique.

HISTOIRE

(i-stoi-r') s. f.
Récit des faits, des événements relatifs aux peuples en particulier et à l'humanité en général.
Il a fallu, avant toutes choses, vous faire lire dans l'Écriture l'histoire du peuple de Dieu, qui fait le fondement de la religion ; on ne vous a pas laissé ignorer l'histoire grecque ni la romaine ; et, ce qui vous était plus important, on vous a montré avec soin l'histoire de ce grand royaume que vous êtes obligé de rendre heureux [BOSSUET, Hist. préface.]
Quand on considère de plus près l'histoire de ce grand royaume [l'Angleterre] [ID., Reine d'Anglet.]
Si l'histoire de l'Église garde chèrement la mémoire de cette reine, notre histoire [celle de la France] ne taira pas les avantages qu'elle a procurés à sa maison et à sa patrie [ID., ib.]
Il avait fait toute l'histoire du siége [ID., Hist. II, 8]
Il [Moïse] meurt et laisse aux Israélites toute leur histoire qu'il avait soigneusement digérée dès l'origine du monde jusqu'au temps de sa mort [ID., ib. I, 4]
[Nul] Ne leur [aux Romains] a fait plus cher acheter la victoire, Ni de jours malheureux plus rempli leur histoire [RAC., Mithr. V, 5]
Tous les peuples ont écrit leur histoire quand ils ont pu écrire [VOLT., Dict. phil. Histoire, 5]
La véritable histoire est celle des mœurs, des lois, des arts et des progrès de l'esprit humain [ID., Lett. Tolt, 23 avr. 1767]
Telles ont été dans toute la terre toutes les histoires des anciens temps ; c'est la preuve de ce que nous avons dit souvent que la Fable est la sœur aînée de l'histoire [ID., Dict. phil. Zoroastre.]
Les premiers fondements de toute l'histoire sont les récits des pères aux enfants, transmis ensuite d'une génération à une autre [ID., Dict. phil. Histoire, 1]
J'entreprends de tracer l'histoire de la grande armée et de son chef pendant l'année 1812 [SÉGUR, Hist. de Nap. dédicace.]
Puis, s'appesantissant, ils le voyaient [Napoléon à Moscou] passer ses longues heures à demi couché, comme engourdi, et attendant, un roman à la main, le dénoûment de sa terrible histoire [ID., Hist. de Nap. VIII, 11]
C'est là [à la Moskowa] que nous avions tracé avec le fer et le sang l'une des plus grandes pages de notre histoire [ID., ib. IX, 7]
Histoire sainte ou sacrée, l'ancien et le nouveau Testament. Histoire profane, celle des peuples païens. Histoire fabuleuse, les récits mythologiques. Histoire ecclésiastique, celle des événements qui appartiennent à la religion chrétienne. Histoire politique, histoire civile, celle des différents gouvernements politiques. Histoire universelle, histoire générale de l'espèce humaine.
Cette manière d'histoire universelle est, à l'égard des histoires de chaque pays et de chaque peuple, ce qu'est une carte générale à l'égard des cartes particulières [BOSSUET, Hist. préface.]
Dans les colléges et lycées, histoire ancienne, comprenant l'histoire sainte, l'histoire des anciennes monarchies d'Asie, l'histoire grecque et l'histoire romaine. Histoire ancienne proprement dite, comprenant l'histoire des anciennes monarchies d'Asie et l'histoire sainte. Histoire grecque. Histoire romaine. Histoire du moyen âge depuis 395 jusqu'à 1453. Histoire moderne. Histoire contemporaine, l'histoire du temps présent. Histoire interne, histoire externe, voy. INTERNE et EXTERNE. La philosophie de l'histoire, les lois générales qui, obtenues par induction de l'étude des événements historiques, servent à en apprécier la marche et à discerner ce qu'ils offrent de régulier d'avec ce qu'ils offrent d'accidentel.
Absolument. L'histoire, les ouvrages historiques, les faits rapportés par les historiens.
Ceux-là s'abusent qui divisent l'histoire en deux parties, l'utile et le délectable, et, pour cela, y comprennent les louanges, [D'ABLANCOURT, Lucien, Comment écrire l'histoire]
L'histoire ne s'accorde pas avec la poésie qui n'a pour bornes que la fantaisie du poëte [ID., ib.]
L'histoire, des grands cœurs la plus chère espérance [ROTR., St-Gen. I, 4]
Son fils prétendait pour cela Qu'on le dût mettre dans l'histoire [LA FONT., Fabl. VI, 7]
Si j'apprenais l'hébreu, les sciences, l'histoire [ID., ib. VIII, 25]
Là [dans l'histoire] notre admirable princesse étudiait les devoirs de ceux dont la vie compose l'histoire ; elle y perdait insensiblement le goût des romans et de leurs fades héros [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
C'était le dessein d'avancer dans cette étude de sagesse qui la tenait si attachée à la lecture de l'histoire, qu'on appelle avec raison la sage conseillère des princes [ID., ib.]
Quand l'histoire serait inutile aux autres hommes, il faudrait la faire lire aux princes.... les histoires ne sont composées que des actions qui les occupent, et tout semble y être fait pour leur usage [ID., Hist. préface.]
Mais un roi vraiment roi, qui, sage en ses projets, Sache en un calme heureux maintenir ses sujets, Qui du bonheur public ait cimenté sa gloire, Il faut pour le trouver courir toute l'histoire [BOILEAU, Épît. I]
Boileau, qui, dans ses vers pleins de sincérité, Jadis à tout son siècle a dit la vérité, Qui mit à tout blâmer son étude et sa gloire, A pourtant de ce roi parlé comme l'histoire [ID., ib. II]
Oui, sans doute, une ardeur si haute et si constante Vous promet dans l'histoire une place éclatante [RAC., Alex. I, 2]
Ces gens lisent toutes les histoires et ignorent l'histoire [LA BRUY., XIII]
L'histoire doit avouer les fautes des grands hommes ; ils en ont eux-mêmes donné l'exemple [FONTENELLE, Czar Pierre.]
La partie la plus essentielle de l'histoire, et qui doit le plus intéresser les lecteurs, est celle qui fait connaître le caractère et les mœurs tant des peuples en général, que des grands hommes en particulier dont il y est parlé, et l'on peut dire que c'est là en quelque sorte l'âme de l'histoire, au lieu que les faits n'en sont que le corps [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 457, dans POUGENS]
Ce n'est pas sans raison que l'histoire a toujours été regardée comme la lumière des temps, la dépositaire des événements, le témoin fidèle de la vérité, la source des bons conseils et de la prudence, la règle de la conduite et des mœurs [ID., Traité des Ét. liv. V, av. prop.]
J'ai toujours pensé que l'histoire demande le même art que la tragédie, une exposition, un nœud, un dénoûment, et qu'il est nécessaire de présenter tellement toutes les figures du tableau, qu'elles fassent valoir le principal personnage, sans affecter jamais l'envie de le faire valoir [VOLT., Lett. Schouvalof, 17 juill. 1758]
Pour bien écrire l'histoire, il faut être dans un pays libre [ID., Lett. Prusse, 22 (27 mai 1737).]
Quand l'histoire n'est qu'un amas de faits qui n'ont laissé aucune trace, quand elle n'est qu'un tableau confus d'ambitieux en armes tués les uns par les autres, autant vaudrait tenir des registres des combats des bêtes [ID., Polit. et législ. Fragm. hist. sur l'Inde, art. 33]
Dans l'histoire, comme dans l'optique, l'éloignement rapproche les objets entre eux [DUCLOS, Œuvres, t. I, p. 321, dans POUGENS]
De la crédule histoire il montre les erreurs, Il peint de tous les temps les esprits et les mœurs [SAINT-LAMBERT, Saisons, hiver]
J'ai pour la mission de l'histoire un tel respect, que la crainte d'alléguer un fait inexact me remplit d'une sorte de confusion [THIERS, Avertissement dé l'Histoire du Consulat et de l'Empire]
Les histoires, les livres d'histoire.
Si quelque marque, Alvare, est due à mes victoires, Laissons faire le peuple et parler les histoires [ROTR., Bélis. I, 1]
Quelque haut qu'on puisse remonter pour rechercher dans les histoires les exemples des grandes mutations [BOSSUET, Reine d'Angl.]
Les chrétiens qui s'enfuirent [à l'approche de la ruine de Jérusalem], comme marquent les histoires [ID., Méd. sur l'Évang. Dern. semaine du Sauveur, 85e jour.]
L'histoire de Thucydide, l'histoire composée par Thucydide. Les Histoires, titre d'une portion de l'ouvrage historique de Tacite, l'autre étant intitulée Annales. On l'emploie souvent par une sorte de personnification. Interroger l'histoire. Le témoignage de l'histoire. Les fastes de l'histoire. Le burin de l'histoire. Il se dit absolument par opposition à la Fable, aux fictions. La Fable et l'histoire.
L'histoire est le récit des faits donnés pour vrais, au contraire de la Fable qui est le récit des faits donnés pour faux [VOLT., Dict. phil. Histoire, 1]
Familièrement. À ce que dit l'histoire, ou, simplement, dit l'histoire, à ce que l'on raconte.
Rossinante, la fleur des coursiers d'Ibérie, Qui, trottant nuit et jour et par monts et par vaux, Galopa, dit l'histoire, une fois en sa vie [BOILEAU, Poés. div. XX]
Le tribunal de l'histoire, le jugement que l'histoire porte sur les hommes et leurs actions. Tribunal d'histoire ou des historiens, tribunal institué chez les Chinois et chargé de recueillir les actions et les discours des empereurs, des princes et des grands.
Peintre d'histoire, celui qui représente quelque action mémorable, fournie soit par l'histoire, soit par la Fable, la poésie ou les romans, soit par l'imagination même du peintre. On dit dans le même sens : peindre l'histoire ; un tableau d'histoire ; un sujet d'histoire.
Récit d'actions, d'événements que l'on compare aux actions, aux événements de l'histoire.
Et de cette victoire Apprends-moi plus au long la véritable histoire [CORN., Cid, IV, 3]
Ignorez-vous encor la moitié de l'histoire [du combat des Horaces et des Curiaces] ? [ID., Hor. IV, 2]
Au lieu de l'histoire d'une belle vie, nous sommes réduits à faire l'histoire d'une admirable mais triste mort [BOSSUET, Duch. d'Orl.]
Je m'arrête à considérer les vertus de Philippe, et ne songe pas que je vous dois l'histoire des malheurs d'Henriette [ID., Reine d'Anglet.]
Viens-je faire ici l'histoire sanglante des combats de M. de Montausier ? [FLÉCH., Duc de Mont.]
....Cousin des quatre fils Aimon Dont tu lis quelquefois la merveilleuse histoire [BOILEAU, Épît. X]
Servons tous trois d'exemple à l'univers De l'amour la plus tendre et la plus malheureuse Dont il puisse garder l'histoire douloureuse [RAC., Bérén. V, 7]
Mais vous savez trop bien l'histoire de ma vie [ID., Mithr. III, 1]
Peut-on de nos malheurs leur dérober l'histoire ? [ID., Ath. II, 7]
Télémaque lui fit l'histoire de son départ de Tyr [FÉN., Tél. VIII]
Ils nous racontent l'histoire de leur vie ; mais ils ignorent celle de leur cœur [MASS., Carême, Confess.]
Fig.
Ne proposant cet écrit [Discours de la Méthode] que comme une histoire ou, si vous l'aimez mieux, comme une fable, en laquelle, parmi quelques exemples qu'on peut imiter, on en trouvera peut-être aussi plusieurs autres qu'on aura raison de ne pas suivre, j'espère qu'il sera utile à quelques-uns sans être nuisible à personne, et que tous me sauront gré de ma franchise [DESC., Méth. I, 5]
Ce n'est pas le plus bel endroit de son histoire, le plus beau de son histoire, c'est-à-dire ce fait, cette action n'est pas ce qu'il y a de plus honorable pour lui. Ce n'est pas le plus beau de son histoire, signifie aussi : ce n'est pas ce qu'il y a de plus avantageux, de plus agréable pour lui. Le plus beau de l'histoire, le fait le plus remarquable, le plus singulier d'un récit, d'une aventure. Familièrement. Je sais bien son histoire, c'est-à-dire c'est un homme dont je connais toute la vie. C'est mon histoire que vous contez là, voilà mon histoire, il m'en est arrivé tout autant. Cet homme a fini misérablement, c'est l'histoire de tous les joueurs, c'est-à-dire il en arrive autant à tous les joueurs. C'est toute une histoire, se dit d'un récit qui sera long. Familièrement. C'est une autre histoire, ou, elliptiquement, autre histoire, c'est-à-dire il ne s'agit pas de cela. Voilà bien une autre histoire, c'est-à-dire voilà un nouvel embarras, un nouvel incident.
Secondement, voici bien une autre histoire : la pièce de l'avocat du Roncel a été lue aux comédiens, qui en ont été émerveillés et qui l'ont reçue avec acclamation [VOLT., Lett. Vesselier, 28 mars 1772]
Récit de quelque aventure particulière. Une plaisante histoire. Une histoire mémorable. Les histoires du quartier.
Et je ne vous les apprendrai [les maximes des casuistes] qu'à la charge que vous ne me ferez plus d'histoires [PASC., Prov. 6]
Un souvenir fâcheux apporte en mon esprit Ces histoires de morts lamentables, tragiques, Dont Paris tous les ans peut grossir ses chroniques [BOILEAU, Sat. X]
Il tombe ensuite en des parenthèses, qui peuvent passer pour épisodes, mais qui font oublier le gros de l'histoire et à lui qui vous parle, et à vous qui le supportez [LA BRUY., V]
Nous venons de faire un empereur, et, pour ma part, je n'y ai pas nui : voici l'histoire [P. L. COUR., Lett. I, 60]
L'histoire du jour, le récit des événements de chaque jour, et, particulièrement, des petits événements qui se passent dans le beau monde.
Il n'y a certainement d'agréable et d'utile que l'histoire du jour ; toutes les histoires anciennes, comme le disait un de nos beaux esprits, ne sont que des fables convenues [VOLT., Jeannot et Colin.]
Il se dit des ouvrages dans lesquels on raconte le développement des lettres, des sciences, des arts, etc. L'histoire des mathématiques, de la médecine, de la peinture.
L'histoire des arts [mécaniques] peut être la plus utile de toutes, quand elle joint à la connaissance de l'invention et du progrès des arts la description de leur mécanisme [VOLT., Dict. phil. Histoire, 1]
Histoire littéraire, tableau ou annales de la littérature.
Récit mensonger. C'est une histoire. Ce sont des histoires.
Oui ! oui ! vous nous contez une plaisante histoire ! [MOL., Tart. II, 2]
Une histoire à plaisir, un conte dont Lélie A voulu détourner notre achat de Célie [ID., Ét. III, 2]
On vous a fait une histoire [GENLIS, Théât. d'éduc. Ennemis génér. I, 5]
Elliptiquement. Histoire que tout cela, c'est-à-dire tout cela est controuvé.
Fig. et familièrement. Affaire, chose dont on s'occupe.
Ne parlez point, vous gâteriez l'histoire [LA FONT., Rich.]
Voilà bien des histoires, c'est-à-dire voilà bien des façons, des difficultés. On dit dans le même sens : Que d'histoires ! Familièrement. Cela a fait une belle histoire, c'est-à-dire a excité beaucoup de rumeur, de colère, de scandale, etc.
Cette chanson qui fit une si belle histoire [GRESSET, Méchant, I, 1]
Fig. Analyse, étude. L'histoire de l'esprit humain.
De ces particularités [sur le monde] elle [l'âme] compose l'histoire de la nature, dont les faits sont toutes les choses qui frappent nos sens [BOSSUET, Conn. III, 8]
Oui, mes frères, outre l'histoire extérieure de nos mœurs qui sera toute rappelée [lors du jugement dernier], ce qui nous surprendra le plus, ce sera l'histoire secrète de notre cœur qui se déploiera alors tout entière à nos yeux [MASS., Avent, Jugem. univ.]
Ce que nous prenons pour l'histoire de la nature, n'est que l'histoire très incomplète d'un instant [DIDER., Interprét. de la nat. 1re question.]
10° Fig. Description des choses naturelles. L'histoire des plantes, des minéraux, des animaux.
La perdrix blanche, dont nous avons donné l'histoire sous le nom de lagopède [BUFF., Ois. t. IV, p. 171]
Absolument. Histoire naturelle, science d'application qui étudie les diverses parties de chacun des corps existants à la surface et dans l'intérieur de la terre, organisés ou non organisés. Cours, cabinet d'histoire naturelle.
L'histoire naturelle est la meilleure logique, parce qu'elle est la science qui perfectionne le plus l'esprit et lui enseigne le mieux à suspendre ses jugements [BONNET, 1re lett. Hist. nat.]
11° Dans le langage le plus familier, il se dit pour un objet quelconque qu'on ne peut ou ne veut pas nommer. Montrez-moi cette histoire. Elle est tombée si malheureusement qu'on a vu toute son histoire.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Cil qui volent [veulent] savoir l'estoire [, Machab. II, 2]
    Là troverez en istoire lisant... [, Ronc. p. 68]
    Por remembrer des ancessours [ancêtres] Li fez e li diz e li mours [mœurs], Deit l'en li livres e li gestes E li estoires lire as festes [WACE, Rou, V. 1]
  • XIIIe s.
    Les armes e chivalerie Del tut despit il e ublie, Des hestoires n'enquert, ne n'ot [n'ouït], Ne d'ancienne geste un mot [, Édouard le confesseur, V. 4495]
    Estoire est raconter les anciennes choses qui ont esté veraiement, mais eles furent devant nostre tens loing de nostre memoire [BRUN. LATINI, Trésor, p. 518]
    Cil qui ceste estoire traita ne sait se ce fut à tort ou a droit ; mais il en oï blasmer un chevalier qui Ansiaus de Remi avait nom [VILLEH., CLXXIV]
    Que le livre as ystoires [il] me montra, où je vi.... [, Berte, I]
    Si ot portraites à orfrois [broderies] Estoires de dus [ducs] et de rois [, la Rose, 1067]
  • XIVe s.
    Les hystoires dient que Milon mongoit un beuf en un jour [ORESME, Eth. 44]
  • XVIe s.
    Près de la porte y avoit une histoire [tableau], Où y avoit maincts riches personnages, Qui demostroit de Genes la victoire [J. MAROT, V, 35]
    Non seulement esdites enseignes, mais aux esguieres, salieres, et toutes autres especes de vaisseaux, et autres histoires, lesquelles ils se sont advisez de faire [les émailleurs]. - On donnoit pour deux liards chacune desdites histoires [images imprimées de N. D.] , combien que la pourtraiture fut d'une belle invention [PALISSY, 308]
    Jean de Gourmont tailleur d'histoires [sculpteur] [PARÉ, XVIII, 94]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. historia, le sens propre du terme grec est information, recherche intelligente de la vérité. Le grec veut dire le savant, le témoin, et se rattache à un thème inusité du grec, signifiant savoir, voir, le même que le latin videre, et le sanscrit vid.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    HISTOIRE. Ajoutez :
    12° Populairement, histoire de, se dit dans le sens de : afin de, pour. Jouons aux dominos, histoire de passer le temps. Je lui ai fait une farce, histoire de rire.

histoire

HISTOIRE. n. f. Récit d'actions, d'événements, de choses dignes de mémoire. Histoire universelle. Histoire générale. Histoire ancienne. Histoire moderne. Histoire profane. Histoire sacrée. Histoire sainte. Histoire ecclésiastique. Histoire romaine. Histoire grecque. L'histoire du moyen âge. L'histoire de France. Histoire des empereurs romains. Histoire du Parlement de Paris. Histoire de la guerre de Cent Ans. L'histoire des arts, des sciences, etc. Histoire de l'astronomie. Histoire de la philosophie, de la littérature. Des livres, des ouvrages d'histoire. Écrire l'histoire d'un pays. L'histoire littéraire d'une époque. L'histoire des dernières années.

L'Histoire de Salluste, l'Histoire d'Hérodote, l'Histoire de Polybe, etc., L'Histoire écrite par Salluste, par Hérodote, etc. Les Histoires de Tacite.

Il se dit aussi de la Suite des états par lesquels a passé un peuple ou même un individu. L'Histoire de ce peuple est glorieuse. L'histoire du peuple romain sous les Césars. L'histoire de Napoléon Ier.

Il se dit absolument de la Connaissance des faits que rapportent les historiens. Lire l'histoire. Étudier l'histoire. S'adonner à l'histoire, à l'étude de l'histoire. Savoir l'histoire. Avoir de profondes connaissances en histoire. Leçons d'histoire. Cours d'histoire. Professeur d'histoire. La philosophie de l'histoire. On l'emploie souvent par une sorte de personnification. Interroger l'histoire. Invoquer le témoignage de l'histoire. L'inexorable histoire. L'histoire nous apprend que... Les leçons, les enseignements de l'histoire. Les conquérants que l'histoire a célébrés. Les fastes de l'histoire. Le burin de l'histoire. Le tribunal de l'histoire.

Peintre d'histoire, Celui qui s'attache à représenter des sujets, ou historiques, ou fabuleux, ou imaginés, par opposition aux peintres de portraits ou de paysages, de fleurs, etc. On dit dans un sens analogue : Peindre l'histoire. Tableau, sujet d'histoire. Etc.

Il se dit encore absolument par opposition à la Fable, aux fictions en général. La Fable et l'histoire. Ce poète n'a pas assez respecté l'histoire. Ce romancier a su embellir l'histoire de fictions ingénieuses.

Il se dit aussi d'un Récit quelconque d'actions, d'événements, de circonstances qui offrent plus ou moins d'intérêt. Il me conta toute son histoire, l'histoire de sa vie, l'histoire de ses amours. Telle est l'histoire de ce malheureux procès.

Il se dit même du Récit de quelque aventure particulière. Je veux vous conter, vous faire une petite histoire. Une plaisante histoire. Une histoire comique. Une histoire tragique. Une histoire extraordinaire. Une histoire scandaleuse. Cette femme courait toutes les histoires du quartier. Que d'histoires ne sait-il pas? Ce sens est ordinairement familier.

Fam., À ce que dit l'histoire, À ce que l'on raconte. Il partit, à ce que dit l'histoire, ou, simplement, dit l'histoire, accompagné d'un brillant cortège.

Fam., Je sais bien son histoire, C'est un homme dont la vie et les actions me sont bien connues.

Fig. et fam., C'est mon histoire que vous contez là; voilà mon histoire se dit pour faire entendre qu'il y a une grande conformité entre ce qu'une personne raconte et ce qu'on a fait ou éprouvé soi-même. On dit, dans un sens analogue, Cet homme a fini misérablement : c'est l'histoire de tous les joueurs, de tous les débauchés, etc., C'est ce qui arrive à tous les joueurs, etc.

Fig. et fam., Ce n'est pas le plus bel endroit de son histoire, le plus beau de son histoire, Ce fait, cette action n'est pas ce qu'il y a de plus honorable pour lui. Ce n'est pas le plus beau de son histoire signifie aussi, quelquefois, Ce n'est pas ce qu'il y a de plus avantageux, de plus agréable pour lui.

Fam., Le plus beau de l'histoire, Le fait le plus remarquable, le plus bizarre, etc., d'une aventure, d'une affaire. Vous ne savez pas le plus beau de l'histoire.

Fam., C'est une histoire, ce sont des histoires, C'est un mensonge, je ne crois point ce que vous dites, ce qu'il dit. Dans le même sens : Histoire que tout cela! On vous a fait une histoire. Il me fit là-dessus je ne sais quelle histoire, etc.

Fig. et fam., C'est une autre histoire, C'est une autre chose, ce n'est pas de cela qu'il s'agit. Voilà bien une autre histoire, Voilà un nouvel embarras, une nouvelle difficulté, un nouvel incident qu'on n'avait pas prévu.

Fig. et fam., Voilà bien des histoires, se dit à une personne qui forme des difficultés et des embarras sur quelque chose ou qui fait trop de cérémonies, trop de façons. On dit aussi Que d'histoires!

Il se dit encore de Toutes sortes de descriptions des choses naturelles, comme bêtes, plantes, minéraux, etc. L'Histoire naturelle de Pline. Histoire des animaux. Histoire des plantes. Histoire des minéraux.

Histoire naturelle signifie absolument la Science, la connaissance des divers êtres, des diverses productions de la nature, et particulièrement des animaux. Traité, leçons, cours d'histoire naturelle. Les diverses branches de l'histoire naturelle. Professeur d'histoire naturelle. Étudier l'histoire naturelle. Cabinet d'histoire naturelle.

histoire

Histoire, Historia.

L'histoire des choses qui sont faictes d'an en an, Annales.

L'histoire des choses advenuës selon l'ordre des temps, Temporum descriptiones.

Appartenant à histoire, Historialis.

Nous touchons quelque histoire, In aliquem historiam vestigium ponimus.

¶ L'histoire d'une tapisserie, ou chose semblable, Argumentum operis caelati, vel textilis picturae et peripetasmatum. Bud.

Fait par histoires et personnages, Historialis.

histoire


HISTOIRE, HISTORIETTE, s. f. HISTORIEN, s. m. [Is-toâ-re, tori-ète, to-rien: 2e lon. dans le 1er: dans le dern. ien, n' a pas le son d'ian; l'e y conserve son propre son: ie est de deux syll. au 2d, et monosyllabe au 3e.] L'Histoire est la narration des chôses et des actions dignes de mémoire. Historiette, petite histoire: narration de quelque aventure peu importante. Historien, celui qui écrit l'histoire. "Savoir l'histoire, s'adoner à l'histoire, c. à. d. à l'étude de l'histoire. "N'aimer que les historiettes. "Il y a peu d'Historiens fidèles.
   REM. 1°. Histoire de, se dit tantôt de l'Historien, tantôt de celui dont on raconte les actions. Ainsi, l'on dit, l'Histoire d'Hérodote, de Tite-Live, de Salluste, et l'histoire d'Alexandre, de Cyrus, de Charlemagne, etc. "Une Église si illustre (l'Église Gallicane) méritoit bien une histoire particulière. Le P. Longueval. Voyez RELATION.
   2°. Par extension, on dit histoire, non seulement de toutes les aventures particulières: "Il nous a conté son histoire, l'histoire de sa vie; mais encore de la description des chôses naturelles; "L'Histoire Naturelle de Pline, de Bufon. Histoire des Animaux, des Plantes, des Minéraux, etc.
   = 3°. On dit, absolument et sans régime: étudier, aprendre, savoir l'histoire. "Que l'histoire lui done (à l'Avocat) une expérience, et, si l'on peut s'exprimer ainsi, une vieillesse anticipée. D'Aguess.
   En style fam. on dit, d'un discours qui est plus long qu'il ne devrait être, que c'est une histoire, une longue histoire. "Il nous a fait une histoire, qui ne finissait plus. — Voilà bien des histoires, bien des cérémonies, ou des dificultés, des anicroches. = C'est une aûtre histoire, une aûtre chôse; ce n'est pas de cela qu'il s'agit.

Synonymes et Contraires

histoire

nom féminin histoire
1.  Ensemble d'événements.
2.  Récit inventé.
3.  Aventure que l'on raconte.
4.  Propos mensongers.
5.  Familier. Ensemble de faits fâcheux.
Traductions

histoire

Geschichte, Historie, Märchenhistory, story, tale, fairy tale, account, fairy-tale, prehistorygeschiedenis, verhaal, historie, sprookje, avontuur, geschiedenisboek, leugen, historiekדברי הימים (ז״ר), היסטוריה (נ), פרשה (נ), קורות (נ״ר), תולדות (נ״ר), סִפּוּר, קוֹרוֹת, תּוֹלָדוֹת, היסטוריהgeskiedenis, verhaalconte fabulós, històriahistorie, příběhhistorieιστορία, παραμύθιfabelo, historiohistoria, conseja, cuento, relatohistoria, tarinatörténelemstoria, favola, fiaba, frottola歴史, 物語동화, 역사, 이야기historia, bajka, historyjkahistória, conto, conto de fadas, crônica, estória, fábula, lendaistorieистория, рассказhistoria, saga历史, 故事, 歷史تَارِيخ, قِصَّةpovijest, pričahistorieเรื่องราว, ประวัติศาสตร์öykü, tarihcâu chuyện, lịch sửИстория (istwaʀ)
nom féminin
1. ensemble des événements du passé l'histoire de France faire des études d'histoire
2. récit de faits réels ou imaginés lire une histoire à un enfant
3. événement, aventure Il lui est arrivé une drôle d'histoire.
4. mensonge Arrête de raconter des histoires !

histoire

[istwaʀ]
nf
(= science, événements) → history
un cours d'histoire → a history lesson
histoire de l'art → history of art
l'histoire de France → French history, the history of France
l'histoire sainte → biblical history
(= anecdote, récit) → story
Ce roman raconte l'histoire de deux enfants → This novel tells the story of two children.
(= affaire) → business no pl
une histoire de ... → a question of ... histoires
nfpl
(= ennuis) → trouble sg
(= mensonges) raconter des histoires → to tell fibs
Il nous raconte des histoires! → He's having us on!
(= chichis) → fuss no pl
Ne fais pas d'histoires! → Don't make a fuss!