historiographe

(Mot repris de historiographes)

historiographe

n.m.
Écrivain qui était chargé officiellement d'écrire l'histoire de son temps ou d'un souverain.

HISTORIOGRAPHE

(i-sto-ri-o-gra-f') s. m.
Celui qui a charge d'écrire l'histoire du temps.
Le P. Daniel en tira [de son histoire] 2000 fr. de pension, avec le titre d'historiographe de France [SAINT-SIMON, 346, 45]
On nomme communément en France historiographe l'homme de lettres pensionné et, comme on disait autrefois, appointé pour écrire l'histoire [VOLT., Dict. phil. Historiographe.]
Il y eut souvent de ces historiographes de France, et l'usage fut de leur donner des brevets de conseillers d'État avec les provisions de leur charge [ID., ib.]
L'historiographe tient plus de l'annaliste simple, et l'historien semble avoir un champ plus libre pour l'éloquence [ID., ib.]
Le vieux Bélus, roi de Babylone, se croyait le premier homme de la terre, car tous ses courtisans le lui disaient, et ses historiographes le lui prouvaient [ID., Princ. de Babylone, 1]
J'ai regardé le caractère d'historiographe comme indélébile [Voltaire avait eu le titre d'historiographe] ; mon Siècle de Louis XIV avance [ID., Lett. d'Argental, 27 avr. 1751]
Peu de temps après, l'Académie perdit Duclos ; et, à sa mort, la place d'historiographe de France me fut donnée sans aucune sollicitation de ma part [MARMONTEL, Mém. IX]

SYNONYME

  • HISTORIEN, HISTORIOGRAPHE.
    Peut-être le propre d'un historiographe est de rassembler les matériaux, et on est historien quand on les met en œuvre [VOLT., Dict. phil. Historiographe]
    Étymologiquement, l'historiographe n'est pas autre chose que l'historien ; mais, dans l'usage, l'historiographe remplit une charge, l'historien compose un ouvrage.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Si comme recite uns anciens hystoriografes [BERCHEURE, f° 22, recto.]
    Et pour ce que je croy plus à Fabie l'istoriographe [ID., f° 25, verso.]
  • XVe s.
    Touchant cestui tres noble et tres glorieux royaulme, dont indigne historiographe, voudroie bien garder l'onneur de Dieu et des personnes [CHASTEL., Expos. sur vérité mal prise.]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme dérivé du mot grec signifiant histoire, et verbe grec traduit par écrire.

historiographe

HISTORIOGRAPHE. n. m. Celui qui était nommé par un brevet du prince pour écrire l'histoire du temps. Racine fut un des historiographes de Louis XIV.

historiographe


HISTORIOGRAPHE, s. m. [Istori-ogra-fe.] Celui qui est nomé pour écrire l'histoire d'un pays, d' une ville. L'Historien entreprend de lui-même d'écrire l'histoire; l'Historiografe y est apelé par brevet: mais les brevets ne donent pas les talens, ni souvent même l'ardeur et le zèle. Peu d'Historiographes remplissent mieux ce titre que M. Moreau, Historiographe de France.