hoca

(Mot repris de hocas)

HOCA

(ho-ka) s. m.
Sorte de jeu de hasard composé de trente points marqués de suite sur une table, et se jouant avec trente petites boules dans chacune desquelles on enferme un billet de parchemin où il y a un chiffre ; quand on joue, on remue ces boules dans un sac, on en tire une dont on fait sortir le billet qu'on déplie pour voir ce qui est perdu ou gagné.
Pendant que le hoca fut à la mode, et avant que le roi, par sagesse, eût défendu un jeu aussi dangereux [Mme DE CAYLUS, Souvenirs, p. 154, dans POUGENS]

REMARQUE

  • Mme de Sévigné n'aspire pas l'h : Elle [Mme de Montespan] est très occupée de ses ouvriers, et va à Saint-Cloud où elle joue à l'hoca, Lett. 7 juin 1675. La reine perdit la messe l'autre jour, et vingt mille écus avant midi ; le roi lui dit : Madame, supputons un peu combien c'est par an. Et M. de Montausier lui dit le lendemain : Hé bien, Madame, perdrez-vous encore aujourd'hui la messe pour l'hoca ? Lett. 24 nov. 1675.

ÉTYMOLOGIE

  • Mot catalan, d'après Richelet, qui dit que ce jeu vient de Catalogne.

hoca

HOCA. (H est aspirée.) n. m. Jeu de hasard.