homélie

homélie

n.f. [ du gr. homilia, réunion ]
Instruction familière sur l'Évangile au cours de la messe prêche, sermon

HOMÉLIE

(o-mé-lie) s. f.
Instruction sur l'Evangile ou sur des matières de religion, qu'on nomme aussi prône. Fig. Homélies de l'archevêque de Grenade, ouvrage dans lequel l'auteur donne des signes de décadence ; par allusion au passage de Gil Blas (VII, 4) où l'archevêque de Grenade, après une attaque d'apoplexie, fait des homélies très inférieures à celles qu'il composait auparavant. Au plur. Leçons du bréviaire extraites des homélies des Pères, et qu'on chante au troisième nocturne des matines.
Fig. et par dénigrement. Ouvrage ou discours ennuyeux par sa morale affectée.

SYNONYME

  • HOMÉLIE, SERMON. L'homélie est destinée à exposer les matières de la religion et principalement l'Évangile ; le sermon a un objet moins restreint, il a surtout pour but d'annoncer, d'expliquer la parole de Dieu, et d'exciter à la pratique de la vertu.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant donc par plaisir voluntaire Chanté me fut ceste homelie, Estoit-il temps lors de me taire ? [VILLON, Ball. de son appel.]
  • XVIe s.
    On pourra prendre cela des livres des autres, et principalement des homelies des anciens docteurs, c'est à dire sermons populaires [CALV., Instit. 534]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, conversation, du grec, foule, rassemblement ; ainsi que, ensemble, et, presser, faire entrer. Notre ancienne langue, n'aimant pas la même voyelle dans deux syllabes consécutives, a dit homelie au lieu de homilie, comme fenir pour finir.

homélie

HOMÉLIE. n. f. Discours familier expliquant les matières de la religion, et principalement l'Évangile. Les homélies de saint Chrysostome sur saint Matthieu. Les homélies de saint Augustin.

Il se dit absolument, au pluriel, de Certaines leçons du bréviaire qui sont des extraits des homélies des Pères, et qu'on chante au troisième nocturne des matines.

Il se dit quelquefois, figurément et par dénigrement, d'un Ouvrage d'esprit, d'un discours où se montre l'affectation de moraliser et qui cause de l'ennui. Quand aura-t-il fini son homélie? Ce discours est une véritable homélie.

homélie


HOMÉLIE, s. f. [Suivant Ménage, on dit homélie ou homilie; mais le premier est le plus usité. Le dernier n'est plus en usage, quoique le plus conforme à l'étymologie, homilia. Quelques-uns disent encôre, Homiliaire, homiliaste, recueuil, faiseur d'homélies. Le Rich. Port. les met tous deux. Trév. ne met que le 1er, L' Acad. n'a mis ni l'un ni l'aûtre.] Discours fait pour expliquer au peuple les matières de Religion, et principalement l'Évangile. On le dit sur-tout des Pères de l'Église. "Les Homélies de St. Chrisostome, de St. Augustin. — Aujourd'hui on apèle homélie, un sermon, où, d'après un plan qu' on s'est formé, on aplique à son sujet toutes les paroles d'une Évangile. L'Homélie de la Samaritaine, de l'Enfant Prodigue, de l'Aveugle-né, etc. Les Homélies sont un peu passées de mode. Elles avaient, comme tous les systêmes, le défaut de faire acheter quelques aplications heureuses, par un plus grand nombre d'aplications forcées, et quelquefois puériles. = Dans le style satirique, on le dit abusivement, d'un discours ennuyeux.
   Afin qu'un jour leur oisive pitié,
   Par les douceurs d'une tendre homélie,
   Puisse enchanter votre mélancolie.
       Rousseau.

Synonymes et Contraires

homélie

nom féminin homélie
1.  Prédication religieuse.
2.  Littéraire. Livre, discours ennuyeux.
sermon -familier: laïus, speech -vieux: prêche.
Traductions

homélie

דרשה (נ), דרשנות (נ)

homélie

homily

homélie

ομιλία

homélie

homilia

homélie

omelia

homélie

homilía

homélie

homilia

homélie

강론

homélie

เทศน์

homélie

[ɔmeli] nf (= prêche) → homily