houlette

*houlette

n.f. [ de l'anc. fr. houler, jeter ]
1. Bâton de berger.
2. Petite bêche de jardinier.
Sous la houlette de qqn,
sous sa direction.

HOULETTE

(hou-lè-t') s. f.
Bâton que porte le berger, et au bout duquel est une plaque de fer en forme de gouttière, qui sert pour lancer des mottes de terre aux moutons qui s'écartent, et de la sorte les faire revenir.
Il [le loup] s'habille en berger, endosse un hoqueton, Fait sa houlette d'un bâton, Sans oublier la cornemuse [LA FONT., Fabl. III, 3]
Fig.
Que je vous regrette ! Mais il faut céder ; Sans chien, sans houlette Puis-je vous garder ? [DESHOULIÈRES, à ses filles.]
Vous êtes appelés aujourd'hui à la défense de la patrie céleste ; troupeau chéri que le ciel a confié à mes soins, c'est peut-être la dernière fois que votre pasteur vous rassemble sous sa houlette [CHATEAUB., Mart. XI]
Du bercail ils chassaient les loups, Sans abuser de la houlette [BÉRANG., Pet. fée.]
Fig. Poétiquement, l'état, la condition de berger.
Pour prendre le fer j'ai quitté la houlette [ROTROU, St-Genest. I, 4]
Et le sort prend plaisir, d'une chaîne secrète, D'allier quelquefois le sceptre et la houlette [REGNARD, Démocrite, III, 2]
Depuis le sceptre jusqu'à la houlette, depuis les rois jusqu'aux bergers.
Terme de jardinage. Ustensile dont on se sert pour lever de terre les oignons de fleurs.
Outil de fer avec lequel le chandelier hache le suif. Cuiller avec laquelle le glacier prépare les sorbets et les glaces. Pelle dont les fondeurs de monnaies se servent pour porter la cuiller pleine de métal fondu.
Coquille bivalve de la mer Rouge.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    ....Robinet Donné m'a ceste panetiere, Cette houlette et ce couteau [ADAM LE BOSSU, dans le Dict. de DOCHEZ.]
  • XVe s.
    Et pas n'oublions nos holettes, Ne nos panetieres bien fettes [FROISS., Pastourelle.]
  • XVIe s.
    Taschoient l'un l'autre à se rendre defaits à coups de goy, de houlette et de fonde [MAROT, III, 302]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, holète. Origine incertaine. Grangagnage le rattache au verbe wallon holer, se remuer, s'agiter. Scheler, qui d'abord y avait vu un diminutif de houe (houe-lette, contracté en houlette), revient au latin agolum, houlette, d'où un diminutif oulette, muni de l'h par assimilation avec houe.

houlette

HOULETTE. (H est aspirée.) n. f. Bâton que porte un berger et au bout duquel est une plaque de fer faite en forme de gouttière, pour jeter des mottes de terre aux moutons qui s'écartent et les faire revenir. La houlette d'un berger, d'une bergère.

Fig., Porter la houlette, Être berger, être réduit à la condition du berger.

En termes de Jardinage, il se dit d'un Ustensile qui est fait en forme de petite houlette et dont on se sert pour lever de terre les oignons de fleurs.

Par analogie, il se dit, en termes d'Arts, de Certains instruments en forme de houlette, de pelle ou de spatule.

houlette

Une Houlette de Berger, Pedum, Agolum.

Une houlette de Connil. Voyez Caterolle.

houlette


HOULETTE, s. f. [l'h s'aspire: hou-lète: 2e è moy. 3e e muet.] Bâton, que porte un berger, au bout duquel il y a une plaque de fer, en forme de goutière, pour jeter des motes de terre aux moutons, qui s'écartent. "La houlette est fort célèbre dans les Poésies Pastorales. = On dit, proverbialement, depuis le Sceptre jusqu'à la houlette, depuis ce qu'il y a de plus grand parmi les hommes, jusqu' à ce qu'il y a de moins considérable.

Traductions

houlette

crook

houlette

liderazgo

houlette

Führung

houlette

leadership

houlette

liderança

houlette

القيادة

houlette

przywództwo

houlette

ηγεσία

houlette

лидерство

houlette

领导

houlette

領導

houlette

vedení

houlette

lederskab

houlette

johtajuus

houlette

リーダーシップ

houlette

리더십

houlette

ledarskap

houlette

[ˈulɛt] nf
sous la houlette de → under the guidance of