houppier

(Mot repris de houppiers)

HOUPPIER1

(hou-pié) s. m.
Ouvrier qui houppe. Celui qui vend, prépare ou emploie les toisons appelées houppes.

ÉTYMOLOGIE

  • Houppe.

HOUPPIER2

(hou-pié) s. m.
Terme rural. Arbre ébranché auquel on n'a laissé que sa houppe.
La houppe même de l'arbre, son faîte.
Les jeunes sapins croissent et prospèrent tant qu'ils ne sont point parvenus à la hauteur où commence le houppier des anciens arbres [DRALET, Traité des forêts d'arbres résineux, p. 105]
Maladie des arbres qui attaque la cime.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Là où je regardoye croistre aucun arbre plus hault que ceulx d'entour, il me fut advis que je veisse les houppiers muez en chair d'homme, et, après, les branches en bras et en jambes [, Perceforest, t. v, f° 96]

ÉTYMOLOGIE

  • Houppe.

houppier

Le Houppier d'un arbre, quand il est esbranché bien haut, et ne demeure que la teste, ou la houppe.