huaille

HUAILLE

(hu-â-ll', ll mouillées) s. f.
Canaille, cohue.
Ne pourriez-vous pas mortifier la huaille sacerdotale ? [VOLT., Lett. roi de Prusse, 195]

ÉTYMOLOGIE

  • Huer.

huâille


*HUâILLE, s. f. HUÉE, s. f. HUER, v. act. [L'h s'aspire: hu-â-glie, hué-e, hué: 2e lon. au 1er, mouillez les ll; é fer. aux deux autres, long au 2d.] Huée, au propre, bruit que l'on fait pour faire lever un loup qu'on poursuit, et le pousser vers les chasseurs. Figurément, cris de dérision qu'une assemblée de gens fait contre quelqu' un. Huer, faire des huées. "On le hua: on fit de grandes huées après lui. "Il s'est fait huer de tout le monde.
   *HUâILLE, terme nouveau, synonyme de canâille. "La huâille philosophique. Ling. l'Ab. de Fontenai.