hui

HUI

(ui) adv.
de temps servant à marquer le jour où l'on est.
Vous serez le parrain, dès hui je vous en prie [LA FONT., Mandr.]
Dans dix mois d'hui, je vous fais père enfin [ID., ib.]
En termes de pratique, ce jourd'hui, les chambres assemblées. Hui a vieilli, on dit aujourd'hui ; il est malheureux qu'on ait changé ce mot pour un équivalent si lourd.

HISTORIQUE

  • Xe s.
    Quant oi [aujourd'hui] comenciest [vous commencez].... [, Fragm. de Val. p. 469]
  • XIe s.
    Rolans mis niez [mon neveu] hoi cest jour nous defaut [nous manque, est mort] [, Ch. de Rol. CLIV]
    Conquis [il] l'ara d'oi cest jour en deus meis [, ib. CXCIII]
  • XIIe s.
    Hui est li jor que les convient mourir [, Ronc. p. 60]
    D'ui cest jour en un an soiez prest d'ostoier [aller en guerre] [, Sax. XVI]
    De grant hunte nus a damne Deux wi estors [tirés] [, Th. le mart. 109]
  • XIIIe s.
    Lasse ! comme aurai hui souffert pesant tournal ! [, Berte, XXVI]
    [J'] Estoie hui main [ce matin] venue pour la messe escouter [, ib. CXII]
    Ce n'est mie ne d'ui ne d'ier Que riches gens ont grant poissance De faire ou aïde ou grevance [, la Rose, 1028]
    Noz voz ajornons à d'ui en quinse jors, en tel liu [BEAUMANOIR, II, 3]
    Sire, fist il, c'est pour ce que en [on] prise si pou [peu] les excommuniemens hui et tous les jours [JOINV., 200]
  • XVIe s.
    Ce n'est pas d'huy ne de l'autre sepmaine, Que tout à plat j'ay fait de vous reffus [J. MAROT, V, 255]
    Qu'il soit ainsi plus tost huy que demain [ID., II, 233]
    Il est encore pour le jour d'hui à ouïr des nouvelles de lui et de ces cent escus [DESPERIERS, Contes, CIV]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, ouie ; provenç, hoi, huey, huoi, oi ; catal. huy ; espagn. hoy ; portug. hoje ; ital. oggi ; du lat. hodie, contracté de hoc die, ce jour. Hui, qui est tombé en désuétude, ne reste employé qu'avec des prépositions, et ne semble plus être un adverbe, mais il l'est pleinement dans l'ancienne langue, à même titre que hodie, en latin.